Des infirmiers dénoncent un coup de rabot sur leurs visites

Publié le 21/09/2021 - 11:33
Mis à jour le 21/09/2021 - 11:33

Le principal syndicat d’infirmiers libéraux dénonce la « logique comptable » du gouvernement, qui souhaite limiter le coût de leurs visites au domicile des personnes âgées, dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron publiée mardi dans la presse régionale.

 © sabinevanerp/Pixabay
© sabinevanerp/Pixabay

La Fédération nationale des infirmiers (FNI) sort les grands moyens. De pleines pages dans les journaux pour interpeller directement le chef de l'Etat sur une de ses promesses.

"Vous aviez promis aux Français d'engager une réforme innovante de la prise en charge du grand âge (mais) votre gouvernement s'emploie à reprendre une part des financements qui permettent aux infirmiers d'améliorer la prise en charge à domicile de nos aînés les plus fragiles", affirme le syndicat.

Concrètement, le "forfait dépendance lourd" négocié en 2019 coûte plus cher que prévu.

Facturé 28,70 euros par jour, quel que soit le nombre de passages quotidiens au domicile, cet acte était à l'origine censé tenir dans "une ligne budgétaire d'environ 100 millions d'euros", dont la FNI dit avoir souligné dès le départ "l'insuffisance notoire".

Les dépenses ont en effet dérapé dans les grandes largeurs, à tel point que les infirmiers sont aujourd'hui sommés de rendre 120 millions d'euros, au titre d'une "clause de revoyure" activée par l'Assurance maladie, qui réclame des "mesures correctrices" afin de limiter les frais.

"La logique comptable l'emporte sur l'intérêt de nos patients", déplore la FNI, qui appelle M. Macron à "adresser un signe" aux 140.000 infirmiers libéraux, en facilitant "le déblocage de (leurs) négociations".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

Défendre la place du vélo dans la ville : une Vélorution le 25 mai dans les rues de Besançon

Les manivelles et l’association vélo Besançon (AVP), convient "tous les cyclistes passionnés ou occasionnels de Besançon et du Grand Besançon" à prendre part à une vélorution le samedi 25 mai à Besançon. Le rassemblement vise à défendre la place du vélo dans l’agglomération et la nécessité d’aménagements en général particulièrement dans la rue de Vesoul, actuellement en travaux.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

1er mai : quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ?

Comme le veut la tradition syndicale, des manifestations sont organisées partout en France la 1er mai 2024, jour de la Fête du travail, suite à l'appel de l’intersyndicale CGT, Solidaires, FO, FSU. Quel est le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.42
légère pluie
le 30/05 à 12h00
Vent
4.31 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
96 %