Des radars pédagogiques pour calmer la fronde des élus UMP ?

Publié le 22/05/2011 - 16:54
Mis à jour le 22/05/2011 - 16:54

Pour faire avaler la pilule de la suppression des panneaux annonçant les radars fixes, le ministre de l’Intérieur invente le concept de radar pédagogique. Mille radars de ce type, qui indiquent la vitesse mais ne sanctionnent pas, vont être installés, a annoncé ce dimanche Claude Guéant lors du Grand rendez-vous Europe 1-Le Parisien.

 ©
©

Ces nouveaux radars seront «placés notamment dans les zones dangereuses, y compris sur des itinéraires dans lesquels des radars existent», a expliqué le ministre.

Ces radars calculent la vitesse des automobilistes et affichent cette vitesse (en rouge si la limite est dépassée) sur des panneaux lumineux ou indiquent la mention «trop vite». Certains précisent même le numéro d'immatriculation de la voiture. Ces radars permettront selon Claude Guéant à l'automobiliste de «lever le pied».

A la suite de l’annonce de mauvais chiffres, des mesures répressives avaient été annoncées la semaine dernière. Parmi celles-ci, l'interdiction de tous les avertisseurs de radars, ainsi que la suppression des panneaux indiquant la présence de radars fixes.

Cette dernière disposition avait suscité la colère de nombreux élus, notamment UMP. Une partie d’entre eux avaient ainsi demandé au gouvernement un moratoire, sans convaincre le président de la République.

Selon le professeur Claude Got, spécialiste de sécurité routière depuis 40 ans, l'annonce du ministre de l'Intérieur correspond simplement à une «communication pour tenter de calmer sa majorité». Selon lui, il y a déjà des milliers de ces radars indiquant la vitesse installés notamment par les municipalités.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

Accès immédiat à la formation ”boîte manuelle” pour un titulaire du permis ”boîte automatique” à partir du 1er mars 2024 

L’arrêté du 15 février 2024 publié au Journal officiel du 18 février 2024, supprime le délai de trois mois jusque-là nécessaire aux conducteurs titulaires du permis de conduire boîte automatique (code B78) pour des raisons non médicales, pour pouvoir suivre la formation de 7 heures permettant de conduire un véhicule équipé en boîte manuelle. Cette mesure annoncée le 17 juillet 2023 dans la mesure n°3 du Comité interministériel de la Sécurité routière, ajoute une nouvelle brique à l’évolution du permis de conduire.

Sondage – Êtes-vous pour ou contre une visite médicale tous les 15 ans pour garder votre permis de conduire ?

L’eurodéputée des Verts Karima Delli a présenté une proposition de loi en décembre dernier afin de mettre en place une visite médicale obligatoire permettant de renouveler son permis de conduire tous les 15 ans. Le 19 février 2024, l’association "40 millions d’automobilistes" a lancé une pétition pour s’opposer à l’adoption de ce nouveau règlement. Et vous, qu’en pensez-vous ? C’est notre sondage de la semaine…

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Olivier Rietmann souhaite prolonger jusqu’à Jussey et Culmont-Chalindrey le service ferroviaire TER

Le sénateurs et des élus du département de la Haute-Saône ont adressé une lettre à Marie Guite-Dufay, la présidente de la Région, le 12 février 2024 afin de lui exposer la "nécessité d’étudier, de manière approfondie", la faisabilité d’une relation ferroviaire TER quotidienne entre les bassins de Vesoul et des Hauts du Val de Saône, au titre des liaison domicile- études, domicile-travail mais aussi domicile-services (hospitaliers tout particulièrement).

Les prévisions de Bison futé pour ce premier week-end de vacances d’hiver

Ce week-end du 16 au 18 février 2024 marque le début des vacances scolaires pour la zone A et la deuxième semaine de la zone C. Il s’agit également du début des vacances d’hiver des zones Nord et Centre des Pays-Bas et la fin pour la zone Sud des Pays-Bas et du Luxembourg. Ainsi, la circulation sera dense entre les frontières du nord et les stations de sports d’hiver des Alpes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.22
légère pluie
le 24/02 à 0h00
Vent
3.96 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
93 %