Des salariés d'Allia manifesteront en Suisse contre la fermeture de deux usines françaises

Publié le 18/10/2016 - 10:55
Mis à jour le 18/10/2016 - 10:55

Des salariés du fabricant de sanitaires Allia ont prévu de manifester vendredi 21 octobre 2016 devant le siège de leur maison-mère suisse Geberit, pour protester contre son projet de fermeture des deux usines françaises de l'entreprise, a-t-on appris lundi 17 octobre auprès d'un représentant du personnel.

PUBLICITÉ

Entre 400 et 500 personnes sont attendues à Jona, non loin de Zurich, lors de ce rassemblement, selon Pierre Laveder, membre du comité central d’entreprise.

257 emplois menacés dont 177 à Digoin

En mai, le groupe Geberit a décidé de restructurer les activités de sa filiale Allia, entraînant la fermeture de ses deux sites de production français à Digoin (Saône-et-Loire) et La-Villeneuve-au-Chêne (Aube). 257 emplois sont menacés, dont 177 à Digoin, selon un communiqué de l’intersyndicale CGT-CFDT-CFTC-Unsa. « Le groupe met en avant une justification économiques alors que nous faisons des bénéfices sur notre secteur », a déclaré à l’AFP M. Laveder. « Leur souhait est de délocaliser sur des sites qui coûtent moins cher comme la Pologne ou le Portugal où les ouvriers sont payés 500 euros par mois », a-t-il fustigé.

Une procédure de plan social est actuellement en cours de négociation. Deux recours en justice pour entrave à l’information des salariés à l’encontre des dirigeants français et suisses du groupe ont été intentés en octobre devant le TGI de Melun, le siège d’Allia étant situé en Seine-et-Marne, a précisé le représentant syndical. 

La direction d’Allia n’a pas pu être jointe dans l’immédiat.

Leader européen dans le domaine des produits sanitaires, Geberit emploie plus de 12.000 personnes dans 40 pays et compte 35 usines de production. Le groupe revendique un chiffre d’affaires net de 2,6 milliards de francs suisses (environ 2,4 milliards d’euros).

Allia était entré dans le giron de Geberit l’an dernier après que ce dernier eut réussi une offre publique d’achat sur son concurrent suédois Sanitec.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.44
ciel dégagé
le 25/08 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1019.71 hPa
Humidité
68 %

Sondage