Alstom : un calendrier des prochaines rencontres se dessine

Publié le 22/09/2016 - 17:20
Mis à jour le 23/09/2016 - 12:33

Le secrétaire d’État à l’Industrie Christophe Sirugue présentera « dans les jours qui viennent » des solutions en vue maintenir la production de trains à l’usine Alstom de Belfort, a affirmé jeudi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. De nombreuses réunions sont organisées la semaine prochaine.

 ©
©

"Tout cela est en discussion (...) Christophe Sirugue travaille avec l'ensemble des acteurs pour trouver et présenter les solutions qui doivent répondre à l'objectif qui a été arbitré par le président de la République sur le maintien de l'activité à Belfort". Sirugue fera la présentation des solutions proposées "dans les jours qui viennent", a-t-il ajouté, sans confirmer la date du 30 septembre évoquée dans la presse. Outre la piste d'une commande de 6 TGV par la SNCF pour la liaison Lyon-Turin, déjà évoquée par le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies, Europe 1 a affirmé jeudi que le gouvernement discuterait d'une éventuelle reprise de certains salariés du site d'Alstom par le géant industriel américain General Electric, qui dispose lui-même d'importantes activités à Belfort.

Un porte-parole de GE interrogé a toutefois démenti l'information de la radio, tout en reconnaissant discuter avec le gouvernement de l'application de ses engagements en matière d'emploi en France. "General Electric ne confirme pas l'information d'Europe 1. Les discussions à Bercy ont porté sur l'engagement de GE de créer 1.000 emplois nets sous trois ans et ont constitué un point d'étape", a précisé le porte-parole du groupe américain.

Un calendrier précis des prochaines rencontres

Le calendrier s'est précisé ces derniers jours avec l'annonce d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire, d'une audition du patron du groupe à l'Assemblée nationale et d'une réception des syndicats à Bercy. Le CCE extraordinaire, consacré au sort de l'usine de locomotives de Belfort, est convoqué pour lundi après-midi au siège du groupe à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Un second CCE, celui-là ordinaire, suivra mardi matin. Les 9.000 salariés des douze sites français sont appelés à la grève le même jour et une manifestation est prévue à Saint-Ouen à 11H00.
Le PDG d'Alstom, Henri Poupard-Lafarge, sera ensuite auditionné par la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, mardi à 13H45. Enfin, le secrétaire d'Etat à l'Industrie, Christophe Sirugue, doit recevoir les syndicats à Bercy, la date du vendredi 30 septembre étant pressentie de source syndicale.

 Le constructeur ferroviaire Alstom a annoncé il y a deux semaines son intention d'arrêter d'ici à 2018 la production de trains dans l'usine franc-comtoise de Belfort, berceau historique du groupe où travaillent plus de 400 personnes. Cette décision a provoqué une cascade de réactions politiques et un bras de fer avec le gouvernement, qui a engagé une concertation avec tous les acteurs de la filière pour tenter d'apporter à Alstom des commandes qui l'amèneraient à revoir sa décision.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l’avenir d’Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d’Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d’un rapprochement « entre égaux ». L’État français n’est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l’Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

La SNCF confirme la commande de 15 TGV à Alstom

Le conseil d’administration de SNCF Mobilités a approuvé ce jeudi 23 février 2017  la commande au constructeur Alstom de 15 rames TGV, annoncée en octobre par le gouvernement pour sauver le site de Belfort, a indiqué la SNCF

Alstom : des élus demandent à François Hollande “d’user de toute son influence pour déclencher les commandes”

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de « rassurer » les salariés d’Alstom en usant « de toute son influence pour déclencher » les commandes citées dans le plan de sauvetage de l’État. Une lettre qui prépare la visite du président à l’usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Economie

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.99
partiellement nuageux
le 19/05 à 0h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %