Des travailleurs clandestins au centre hospitalier de Vesoul

Publié le 17/07/2009 - 08:28
Mis à jour le 17/07/2009 - 08:28

L’affaire, relatée par L’Est Républicain, remonte au mois de mai. 18 ouvriers avaient été interpellés. Dix d’entre eux, quatre Palestiniens et six Egyptiens, ont depuis été reconduits à la frontière.

PUBLICITÉ
Le chantier du nouvel hôpital de Vesoul, qui a débuté en 2005, a fait l’objet d’une longue surveillance avant que les enquêteurs aboutissent à ce résultat. C’est une société parisienne, BT5, chargée des finitions de peinture qui est en cause.
 
Interrogé par L’Est Républicain, le maire de la ville, secrétaire d’Etat et président du conseil d’administration de l’hôpital, Alain Joyandet, a avoué ne pas être au courant de cette affaire. Il a précisé que « celui qui est blâmable, ce n’est pas l’ouvrier étranger qui cherche du boulot pour survivre, c’est le gérant indélicat qui profite de cette situation ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Belfort : hélicoptère, chiens, motos de la gendarmerie pour retrouver trois fuyards

Belfort : hélicoptère, chiens, motos de la gendarmerie pour retrouver trois fuyards

Mercredi 14 août 2019 dernier, aux alentours de Belfort, la gendarmerie s'est fortement mobilisée pour retrouver trois fuyards. Hélicoptère, brigade canine, motos étaient de sortie. Après 2h de recherche, la gendarmerie a finalement interpellé... Un voleur de scooter qui n'avait rien à voir avec l'affaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.54
ciel dégagé
le 21/08 à 6h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1026.94 hPa
Humidité
90 %

Sondage