Désertification administrative : le Modem appelle à « une réaction unitaire »

Publié le 17/12/2011 - 09:06
Mis à jour le 17/12/2011 - 19:47

La disparition de la Chambre régionale des comptes constitue pour Philippe Gonon « un nouveau coup dur » pour la Franche-Comté et sa capitale. Le conseiller municipal Modem de Besançon, qui s’étonne du silence de la classe politique à ce sujet, prône « une réaction unitaire ». 

modem_006.jpg
Philippe Gonon @archives carvy

contre le renoncement

PUBLICITÉ

« La chambre régionale des comptes va disparaître dans un mouvement de regroupement des effectifs. La  simple lecture des villes moyennes concernées par ces regroupements laissent augurer d'un avenir morose pour le rayonnement de notre territoire. N'y voyez aucune analogie avec ce qui se passe dans le monde universitaire (fiasco de l’Idex), le monde du transport par rail (RFF), le monde de la banque (Caisse d’épargne) pour ne prendre que les plus récents… », écrit Philippe Gonon dans un communiqué.

« Nos responsables régionaux sont tellement habitués à faire les frais de cette hémorragie de services, de directions, d’emplois….qu’ils ne réagissent même plus à des annonces : ils relativisent, sans doute! Ce renoncement n’est-il pas aussi la résultante de nos divisions, tiraillements, guéguerres locales ?

Face à ce péril de désertification qui nous guette, ne faut-il pas lancer une réaction unitaire de tous les élus et responsables soucieux du développement de notre ville capitale et de notre région? Pour notre part, nous y sommes prêts », conclut le président du Modem du Doubs. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.34
couvert
le 25/06 à 0h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1017.57 hPa
Humidité
86 %

Sondage