Développement 25 ferme : les salariés écrivent une lettre ouverte au département du Doubs

Publié le 21/12/2016 - 17:24
Mis à jour le 21/12/2016 - 17:24

Les salariés de Développement 25, l’agence économique du conseil départemental du Doubs ont écrit une lettre ouverte à la collectivité pour dénoncer les méthodes de fermeture de la structure. 13 salariés vont rester sur le carreau.

13 salariés sur le carreau

PUBLICITÉ

La lettre ouverte adressée le mardi 20 décembre 2016 à l’Assemblée Générale de Développement 25 dénonce le comportement du département du Doubs envers la structure. Après 28 ans d’existence l’agence économique de la collectivité a été placée en liquidation judiciaire par le Tribunal de Grande Instance de Besançon. Pour le collectif qui a rédigé cette lettre, le Département du Doubs a choisi de fermer son satellite de la pire des manières : « un assèchement du budget afin de créer une faillite, un refus du paiement des indemnités conventionnelles de licenciement, niant le statut des salariés ».

Le département du Doubs a eu une « attitude méprisante« 

Pour le collectif ce n’est pas tant la fermeture qu’il reproche au Département mais le comportement de ces derniers. En effet, les employés n’ont pas été sollicités dans cette démarche ni même concerter : « au-delà du caractère immoral de cette action, c’est bien la manière insultante et méprisante de liquider les compétences réunies au sein de cette structure qui soulève le cœur« .Les salariés parlent de mépris de la part du département du Doubs. Ils ont également rédigé une lettre ouverte à l’attention de la présidente du département du Doubs, Christine Bouquin.

 Pour le département, c’est la conséquence de a loi NOTRe

Pour les conseillers départementaux, membres du groupe majoritaire, réunis ce mercredi 21 décembre 2016 en commission permanente, ont tenu à rappeler que « cette situation est la conséquence des dispositions prévues par la Loi NOTRe en matière de répartition des compétences, qui rend la Région responsable à titre exclusif du développement économique et interdit au Département de poursuivre ses financements dans ce domaine« .

La collectivité précise qu’elle n’est pas « l’employeur des salariés de Développement 25 » et qui plus est, il ne peut se « substituer aux dispositions prises par la justice« .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.82
nuageux
le 22/10 à 9h00
Vent
1.66 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
91 %

Sondage