Alerte Témoin

Dijon veut s'établir comme une destination privilégiée des touristes chinois

Publié le 28/10/2018 - 17:06
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:12

La ville de Dijon, étape privilégiée par de nombreux touristes chinois voyageant entre Paris et Genève, ambitionne de devenir une destination à part entière pour ces visiteurs fortunés, en misant sur sa gastronomie et les célèbres vins de Bourgogne.

Dijon
© Damien P.

Porte d'entrée de la route des Grands Crus de Bourgogne, Dijon bénéficie également d'une double inscription par l'Unesco, pour le "repas gastronomique des Français" et pour ses "climats" (nom donné aux terroirs en Bourgogne).

Une prochaine Cité internationale de la gastronomie

Elle inaugurera en 2020 une Cité internationale de la gastronomie. "Nous voulons être une destination phare pour les touristes chinois après Paris et l'Ile-de-France", a résumé mercredi Sladana Zivkovic, présidente de l'office du tourisme de Dijon Métropole et adjointe au maire, lors d'une conférence de presse à Paris.

  • A Dijon en 2017, les visiteurs chinois ont représenté la première nationalité étrangère et ont totalisé près de 95.000 "nuitées" hôtelières - sur un total de 3,4 millions comptabilisées par l'Insee sur l'ensemble du territoire français.

La capitale bourguignonne reçoit quelque 2 millions de touristes par an et est classée neuvième ville de France en nombre de nuitées hôtelières pour des visiteurs internationaux. "Cet été, nous avons eu une hausse de 20% du tourisme asiatique dont chinois à Dijon", et ces visiteurs "sont de plus en plus une clientèle haut de gamme, demandeuse d'offres culturelles et d'expériences authentiques liées à  la gastronomie et au vin", a souligné Mme Zivkovic.

Un programme de promotion "inédit"

Elle a annoncé le lancement par Dijon Métropole d'un programme de promotion "inédit", destiné à conquérir une clientèle chinoise haut de gamme, via le renforcement des liens avec les professionnels chinois du tourisme ainsi que des campagnes sur les réseaux sociaux.

Dijon est située "sur un axe Paris-Genève souvent emprunté par les tour-opérateurs qui organisent des voyages en autocar", a souligné Pierre Shi, président de l'Association chinoise des agences de voyages en France, présent à la conférence de presse.

"ils peuvent mettre 200 ou 300 euros pour une bouteille de vin"

Il indique que la jeune génération de voyageurs chinois "recherche des expériences différentes. Ils dépensent également de plus en plus en gastronomie et en vins, et moins en marques de luxe et en shopping". Pour certains visiteurs également, "le prix n'est pas un problème, ils peuvent mettre 200 ou 300 euros pour une bouteille de vin par exemple", selon lui.

Info +

Quelque 2,2 millions de touristes chinois sont attendus en 2018 dans l'Hexagone. Leur fréquentation avait bondi de 19% l'an dernier, après un trou d'air consécutif aux attentats de 2015.

Le panier moyen de dépense des Chinois par séjour (hors transport) est évalué par la Banque de France à 1.647 euros par visiteur.

(Source AFP)

1 Commentaire

Que se passera t'il si un jour ; nous sommes en guerre avec les Chinois.. alors que nous sommes alliés des Américains?
Publié le 6 juillet 2019 à 12h23 par Patrick Lepak • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.

Il est aujourd’hui possible de régler ses impôts et autres factures administratives chez le buraliste, mais à quelques conditions

Mise à jour le 1er août • La direction générale des Finances publiques a noué un partenariat avec le réseau des buralistes afin de proposer une offre de paiement de proximité pour régler vos impôts, amendes (ce qui était déjà possible auparavant) ou factures de service public (avis de cantine, de crèche, d’hôpital…). Ce service est mis en place dès ce mardi 28 juillet.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.75
    légère pluie
    le 03/08 à 15h00
    Vent
    3.87 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    79 %

    Sondage