Direction éducation de la Ville de Besançon : une politique "de l'autruche" selon la CGT

Publié le 28/09/2023 - 16:01
Mis à jour le 28/09/2023 - 15:48

Dans un communiqué de presse reçu jeudi 28 septembre 2023, le syndicat de la CGT souhaite dénoncer la "politique de l'autruche" sur la situation de la direction éducation de la Ville de Besançon. Après avoir dressé un bilan général, la CGT a réclamé plusieurs conditions auprès des élus locaux. 

 ©
©

"Inertie des élus, conditions de travail dégradé, manque de personnels à toutes les strates, rythme de travail inégal ou soutenu, épuisement professionnel", le syndicat de la CGT dénonce fermement les problématiques locales et sensibles liées à l'éducation. Si le syndicat a "toujours oeuvré pour alerter les élus et l'administration", les membres alertent sur ce modèle "qui ne tient plus". Selon eux, les "quelques" agents encore présents risquent de "s'épuiser très rapidement".

"Seuls 5% des dossiers d'inscription valides"

Des dommages collatéraux, à commencer par le service inscription de l’Education qui paye "les frais chaque année du désarroi (ou agressivité) des parents" n'ayant pas obtenu de place en cantine ou en périscolaire. Cette année, les membres affirment "qu"ils ont dû faire face également à l’utilisation d’un portail d’inscription sans un accompagnement suffisant". Bilan : seulement 25 % des familles avaient pu faire leurs dossiers en ligne. "Et sur ces 25 %, seuls 5 % des dossiers étaient valides", ajoutent-ils.

"Un nombre insuffisant d'agents"

Du côté animation, les membres dénoncent là aussi un nombre "insuffisant d’agents". Un vide que le syndicat justifie pour plusieurs raisons : "découpage horaires important, salaire d’environ 600 €, formation insuffisante et taux d’encadrement non respecté". Selon eux, ceux qui se proposent ne sont pas seulement des étudiants mais des personnes  en recherche d’emploi "qui ne peuvent vivre dignement avec ce salaire et ne peuvent cumuler avec aucun autre emploi du fait d’horaires découpés".

Des salaires bloqués et aucune situation d'encadrement 

D'autres acteurs se voient confrontés à des problématiques, notamment celle des salaires "bloqués". Pour les membres, "les agents d’entretien, les agents de restauration, les Atsem" ont un travail "de plus en plus important". "Leurs salaires sont bloqués car l’autorité territoriale a décrété qu’ils ne pouvaient passer agents de maitrise que s’ils étaient en situation d’encadrement", dénonce le syndicat. Le syndicat dresse ainsi un bilan général. "Bien que des réunions de crise soient organisées par l’administration, les élus sont absents des discussions pourtant essentielles", regrette-t-il.

Plusieurs réclamations

En ce sens, la CGT réclame plusieurs choses : réflexion sur l’accueil des enfants au niveau restauration et accueil périscolaire, recrutement d’Atsem : un-e par classe, recrutement d’agents à différents niveaux afin d’éviter l’épuisement professionnel.

Mais aussi, les membre demandent une augmentation des salaires pour l’ensemble des agents et la possibilité pour ceux-ci de passer au grade "d’agents de maitrise", ainsi qu'une formation pour tous car certains agents, du fait d’un manque de personnel, ne peuvent se former. 

Du côté des conditions de travail, les membres souhaitent la rénovation d'écoles, "à l’intérieur les outils de travail ne sont pas adaptés avec des risques important de TMS (Troubles musculo squelettiques)", le respect du taux d’encadrement au niveau du périscolaire et  la réouverture de certaines classes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.49
partiellement nuageux
le 19/06 à 15h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
66 %