Soupçons de dopage : Ophélie Claude-Boxberger "essaie de comprendre"

Publié le 21/11/2019 - 10:16
Mis à jour le 21/11/2019 - 10:19

Ophélie Claude-Boxberger, athlète comtoise contrôlée "positif" à l'EPO en septembre dernier, a réagi ce mercredi 20 novembre 2019 sur Facebook. Elle dit ne pas comprendre "comment ce produit a pu se retrouver détecté dans (son) corps"...

Ophélie Claude-Boxberger ©© Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons / CC-BY 3.0
Ophélie Claude-Boxberger ©© Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons / CC-BY 3.0
PUBLICITÉ

L'athlète montbéliardaise est dans la tourmente, après son contrôle positif à l'EPO du 18 septembre 2019 dernier.

Cette affaire survient peu après celles de Clémence Calvin, en avril, soupçonnée de s'être soustraite à un contrôle antidopage, et de Morhad Amdouni, accusé de s'être procuré des produits dopants.

Des affaires qui avaient déjà entachées la réputation de l'athlétisme français... Et que le public ne semble pas prêt à pardonner.

"Le tribunal populaire m'a déjà jugé"

Face à ce soupçon de dopage - qui devra être vérifié avec l'échantillon B - Ophélie Claude-Boxberger s'est exprimée ce mercredi sur les réseaux sociaux, après la vague de réactions que cette révélation a déclenché...

Notamment sous forme de la"méchanceté et de violence" de la part du "tribunal populaire". Alors même que "l'instruction est encore en cours."

Comment l'EPO a pu se retrouver dans son corps ?

Quant à la présence d'EPO, Ophélie dit "essayer de comprendre comment ce produit a pu se retrouver détecté dans mon corps". Et attend l'échantillon B "afin de savoir si cela se confirme".

"Les gendarmes enquêtent actuellement dans mon entourage, en particulier lors de mon stage terminal à Font-Romeu, pour avoir des éléments auprès des 3 seules personnes proches qui auraient pu être mises en cause."

Et de conclure : "je vous tiendrai au courant dans les semaines qui viennent sans céder à la pression journalistique(...)."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le Doubs, un des premiers Départements labellisé « Terre de jeux 2024 » 

Le Département du Doubs est l’un des premiers départements à avoir signé la convention de labellisation "Terre de Jeux 2024 ". C’est ce jeudi 21 novembre que Christine Bouquin, présidente du Département, s’est rendue à Paris pour cette signature en présence de Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.46
couvert
le 15/12 à 21h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
87 %

Sondage