Soupçons de dopage : Ophélie Claude-Boxberger "essaie de comprendre"

Publié le 21/11/2019 - 10:16
Mis à jour le 21/11/2019 - 10:19

Ophélie Claude-Boxberger, athlète comtoise contrôlée « positif » à l’EPO en septembre dernier, a réagi ce mercredi 20 novembre 2019 sur Facebook. Elle dit ne pas comprendre « comment ce produit a pu se retrouver détecté dans (son) corps »…

 ©
©

L'athlète montbéliardaise est dans la tourmente, après son contrôle positif à l'EPO du 18 septembre 2019 dernier.

Cette affaire survient peu après celles de Clémence Calvin, en avril, soupçonnée de s'être soustraite à un contrôle antidopage, et de Morhad Amdouni, accusé de s'être procuré des produits dopants.

Des affaires qui avaient déjà entachées la réputation de l'athlétisme français... Et que le public ne semble pas prêt à pardonner.

"Le tribunal populaire m'a déjà jugé"

Face à ce soupçon de dopage - qui devra être vérifié avec l'échantillon B - Ophélie Claude-Boxberger s'est exprimée ce mercredi sur les réseaux sociaux, après la vague de réactions que cette révélation a déclenché...

Notamment sous forme de la"méchanceté et de violence" de la part du "tribunal populaire". Alors même que "l'instruction est encore en cours."

Comment l'EPO a pu se retrouver dans son corps ?

Quant à la présence d'EPO, Ophélie dit "essayer de comprendre comment ce produit a pu se retrouver détecté dans mon corps". Et attend l'échantillon B "afin de savoir si cela se confirme".

"Les gendarmes enquêtent actuellement dans mon entourage, en particulier lors de mon stage terminal à Font-Romeu, pour avoir des éléments auprès des 3 seules personnes proches qui auraient pu être mises en cause."

Et de conclure : "je vous tiendrai au courant dans les semaines qui viennent sans céder à la pression journalistique(...)."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Les tireurs sportifs intègrent le SIA

Après son ouverture aux détenteurs chasseurs puis aux détenteurs sans titre, ce sont les tireurs sportifs qui intègrent le système d'information sur les armes (SIA) du ministère de l'Intérieur et des Outre-mer ce mardi 27 février 2024.

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.37
couvert
le 04/03 à 12h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
90 %