Éducation : le Doubs fait partie des dix nouveaux "territoires numériques éducatifs"

Publié le 11/10/2021 - 14:00
Mis à jour le 13/10/2021 - 17:18

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé l'extension des "territoires numériques éducatifs" à dix nouveaux départements, soit 1,3 million d'élèves, comprenant l'équipement en matériel, la formation des enseignants et l'intégration des parents d'élèves dans le dispositif.

 © D Poirier
© D Poirier

Les Bouches-du-Rhône, le Cher, la Corse-du-Sud, le Doubs, le Finistère, la Guadeloupe, l’Hérault, l’Isère, la Vienne et les Vosges ont été retenus, après une première expérimentation dans l’Aisne et le Val-de-Marne lancée à la rentrée 2020.

Le conventionnement interviendra d’ici décembre avec une démarche de cofinancement et donc de co-construction avec les collectivités.

"Ce qu'on a vu sur ces territoires numériques éducatifs, c'est combien c'est porteur de progrès, des choses extrêmement concrètes pour réduire cette fracture numérique et accroître la continuité pédagogique", a expliqué le chef du gouvernement lors d'un déplacement à Poitiers vendredi, en estimant qu'"on peut parfaitement assumer vouloir développer les usages du numérique au service du projet pédagogique et des enfants et, parallèlement, limiter l'addiction aux écrans".

Les  TNE (territoires numériques éducatifs) prévoient notamment un déploiement des équipements numériques, la mutualisation de contenus pédagogiques ou la formation des enseignants et des familles. Ils proposent un modèle d’accélération du numérique dans l’enseignement scolaire par le traitement conjoint de l’équipement, de la formation, des ressources numériques éducatives et de l’accompagnement à l’e-parentalité.

"Lors du confinement (à cause du Covid-19), on a constaté les fractures numériques: pas assez d'équipements, nécessité d'avoir des outils numériques adéquats, difficultés d'appropriation des outils...", a expliqué Matignon.

Après cette expérimentation, les territoires numériques éducatifs ont vocation à être déployés sur l'ensemble du territoire, de façon à "ce qu'il y ait une pratique homogène", a assuré le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui accompagnait le Premier ministre au siège du réseau Canopé, l'établissement public qui édite, produit et diffuse des ressources pédagogiques.

La directrice de l'établissement, Marie-Caroline Missir, a insisté sur "la nécessité de travailler avec l'académie, Canopé, les collectivités et d'informer les enseignants que les dispositifs existent", notamment en "inscrivant les heures de formation pour tirer les professeurs vers le dispositif".

Accompagné de la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, M. Castex a par ailleurs annoncé le pendant de cette expérimentation dans plusieurs universités (Rennes-1, Amiens, Haute Alsace, Cergy, Ensam, Paris Sciences et Lettres, Orléans, Mayotte, Lorraine, Reims, Agrosup Dijon, INSA, Polytechnique Hauts-de-France, La Rochelle, Nîmes et Poitiers), soit 400.000 étudiants, pour une enveloppe de 110 millions d'euros.

"Évidemment, il y a des enjeux pédagogiques, il y a des enjeux numériques, il y a évidemment aussi des enjeux industriels: c'est aussi l'un des objectifs du plan de relance, favoriser l'innovation et la réindustrialisation de notre pays", a encore souligné M. Castex.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’université de Franche-Comté rend hommage à Samuel Paty : « La seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque »

Il y a presqu’un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty était sauvagement assassiné aux abords de son collège. Afin de lui rendre hommage, la communauté universitaire de l'université de Franche-Comté s'est rassemblée dans la cour d'honneur de la maison de l’université ce vendredi matin.

Les accompagnants des élèves en situation de handicap en grève le 19 octobre à Besançon

L'intersyndicale nationale appelle les AESH à faire grève mardi 19 octobre 2021. Pourquoi ? Les syndicats dénoncent des conditions de travail précaires et demandent notamment une augmentation des salaires et la garantie de la possibilité de contrat à temps complet. Un rassemblement est prévu devant le rectorat de Besançon.

Handicap à l’école : une rubrique en ligne dédiée aux parents, enfants et professionnels

Les parents d’enfants en situation de handicap disposent désormais d’un point d’entrée dédié d’information et d’orientation sur la scolarité de leur enfant monparcourshandicap.gouv.fr. Enrichi d’une rubrique complète dédiée à la scolarité, cet outil veut faciliter leur implication dans la scolarité de leur enfant, comme le recommande la Haute Autorité de Santé (HAS), apprend-on ce mois d’octobre 2021.

Manifestation des étudiants de la filière Staps à Besançon 

#StapsOubliés •

150 étudiants en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) se sont mobilisés ce mercredi après-midi à l'appel d'un mouvement national pour dénoncer les mauvaises conditions d'accueil et le manque de moyen préjudiciables selon à la filière et à leur avenir...

Périscolaire et cantine : une pétition pour demander à la maire de Besançon un accueil « de qualité »

Depuis le 3 octobre dernier, des parents d'élèves de l'école Jean Boichard à Besançon ont lancé une pétition, accessible à tous les parents d'élèves de la ville, pour demander à la maire un accueil périscolaire "de qualité" dans les établissements.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.59
ciel dégagé
le 16/10 à 21h00
Vent
1.23 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage