Éducation : le Doubs fait partie des dix nouveaux "territoires numériques éducatifs"

Publié le 11/10/2021 - 14:00
Mis à jour le 13/10/2021 - 17:18

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé l’extension des « territoires numériques éducatifs » à dix nouveaux départements, soit 1,3 million d’élèves, comprenant l’équipement en matériel, la formation des enseignants et l’intégration des parents d’élèves dans le dispositif.

 © D Poirier
© D Poirier

Les Bouches-du-Rhône, le Cher, la Corse-du-Sud, le Doubs, le Finistère, la Guadeloupe, l’Hérault, l’Isère, la Vienne et les Vosges ont été retenus, après une première expérimentation dans l’Aisne et le Val-de-Marne lancée à la rentrée 2020.

Le conventionnement interviendra d’ici décembre avec une démarche de cofinancement et donc de co-construction avec les collectivités.

"Ce qu'on a vu sur ces territoires numériques éducatifs, c'est combien c'est porteur de progrès, des choses extrêmement concrètes pour réduire cette fracture numérique et accroître la continuité pédagogique", a expliqué le chef du gouvernement lors d'un déplacement à Poitiers vendredi, en estimant qu'"on peut parfaitement assumer vouloir développer les usages du numérique au service du projet pédagogique et des enfants et, parallèlement, limiter l'addiction aux écrans".

Les  TNE (territoires numériques éducatifs) prévoient notamment un déploiement des équipements numériques, la mutualisation de contenus pédagogiques ou la formation des enseignants et des familles. Ils proposent un modèle d’accélération du numérique dans l’enseignement scolaire par le traitement conjoint de l’équipement, de la formation, des ressources numériques éducatives et de l’accompagnement à l’e-parentalité.

"Lors du confinement (à cause du Covid-19), on a constaté les fractures numériques: pas assez d'équipements, nécessité d'avoir des outils numériques adéquats, difficultés d'appropriation des outils...", a expliqué Matignon.

Après cette expérimentation, les territoires numériques éducatifs ont vocation à être déployés sur l'ensemble du territoire, de façon à "ce qu'il y ait une pratique homogène", a assuré le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, qui accompagnait le Premier ministre au siège du réseau Canopé, l'établissement public qui édite, produit et diffuse des ressources pédagogiques.

La directrice de l'établissement, Marie-Caroline Missir, a insisté sur "la nécessité de travailler avec l'académie, Canopé, les collectivités et d'informer les enseignants que les dispositifs existent", notamment en "inscrivant les heures de formation pour tirer les professeurs vers le dispositif".

Accompagné de la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, M. Castex a par ailleurs annoncé le pendant de cette expérimentation dans plusieurs universités (Rennes-1, Amiens, Haute Alsace, Cergy, Ensam, Paris Sciences et Lettres, Orléans, Mayotte, Lorraine, Reims, Agrosup Dijon, INSA, Polytechnique Hauts-de-France, La Rochelle, Nîmes et Poitiers), soit 400.000 étudiants, pour une enveloppe de 110 millions d'euros.

"Évidemment, il y a des enjeux pédagogiques, il y a des enjeux numériques, il y a évidemment aussi des enjeux industriels: c'est aussi l'un des objectifs du plan de relance, favoriser l'innovation et la réindustrialisation de notre pays", a encore souligné M. Castex.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Education

Classement des collèges de France : quels sont les meilleurs établissements de Besançon ?

Après les résultats du brevet, c'est au tour des collèges d'être évalués par le magazine L’Etudiant qui a publié le 18 juillet 2024 le classement 2024-2025 des meilleurs collèges de France. À Besançon, les notes des établissements vont de A (meilleure note) à E (moins bonne note). Quels sont les meilleurs établissements ? Réponses.

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Le taux de réussite au brevet en baisse dans l’académie de Besançon

Comme au niveau national, le taux de réussite au brevet est en baisse dans l’académie de Besançon avec un taux, toutes séries et tous candidats confondus qui s’élève à 85,4 % pour la session 2024. Soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2023. Voici les résultats plus en détail communiqués par le rectorat de Besançon.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

Législatives 2024 : la présidente de l’université de Franche-Comté appelle à ”rejeter” le Rassemblement national

La présidente de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, a partagé un communiqué le 1er juillet 2024 signé de France Universités, de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CdeÞ), de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Conférences des directeurs des écoles françaises de management (CDEFM) appelant à dire ”non” au Rassemblement national au deuxième tour des élections législatives anticipées le 7 juillet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.88
légère pluie
le 19/07 à 21h00
Vent
1.18 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
87 %