Election présidentielle, suite et fin dimanche

Publié le 05/05/2012 - 10:02
Mis à jour le 05/05/2012 - 15:39

Demain dimanche, 823 000 Francs-Comtois seront appelés aux urnes pour conclure l’élection présidentielle dont le premier tour a eu lieu le 22 avril avec un taux de participation assez élevé de 82.81%.

urnes

Le vainqueur du combat entre Nicolas Sarkozy et François Hollande s’affichera sur les écrans dimanche 6 mai à 20h alors que tous les bureaux de vote seront fermés en Franche-Comté depuis 18h.

Au premier tour, à l’inverse du score national, c’est le président sortant qui est arrivé en tête dans la région avec 26.64% des voix contre 25.89% à son rival. François Hollande est tout de même arrivé en tête dans le Territoire de Belfort et en Haute-Saône, deux départements marqués par des scores très élevés du Front national, respectivement 23.74% et 25.12%.

Marine Le Pen a donc allègrement franchi le seuil des 20% suffrages. Avec une moyenne régionale de 21.29% des voix, Sophie Montel, responsable régionale, estime que son mouvement est passé d’un vote protestataire à un vote d’adhésion. Toujours est-il que le Front national s’est incrusté dans le paysage politique franc-comtois à un niveau jamais atteint jusque-là avec 141969 voix pour Marine Le Pen contre 94172 à son père en 2007.

S’il est difficile d’évaluer ce que feront ses électeurs au second tour, on peut avancer sans risque de se tromper que l’extrême-droite jouera les trouble-fête aux législatives dont le premier tour est prévu le 10 juin. Dans huit des neuf circonscriptions que comptent la Haute-Saône, le Territoire de Belfort et le Doubs, Marine Le Pen a dépassé le seuil des 12,5% des inscrits nécessaires pour rester en lice au second tour des législatives. Le nombre de triangulaires risque donc d’augmenter sensiblement au plus grand dam de la droite traditionnelle.

En attendant, en Franche-Comté comme ailleurs, le résultat du 6 mai reposera essentiellement sur les reports du Front national et du Modem. Sans ces deux partis le rapport de force du premier tour dans la région est nettement favorable à François Hollande qui comptabilise un total de 41.37% de voix de gauche, alors que son concurrent n’arrive qu’à 28,64% des suffrages à droite avec ceux de Nicolas Dupont-Aignan. Même si Nicolas Sarkozy était assuré de pouvoir compter sur les deux tiers des voix de marine Le Pen et de la moitié des voix de François Bayrou, il n’atteindrait dimanche que 47,17% des suffrages en Franche-Comté.

Les résultats du premier tour en Franche-Comté

Nicolas Sarkozy 26.64%, François Hollande 25.89%, Marine Le Pen 21.29%, Jean-Luc Mélenchon 11.09%, François Bayrou 8.73%, Eva Joly 2.16%, Nicolas Dupont Aignan 1.98%, Philippe Poutou 1.27%, Nathalie Arthaud 0.69% et Jacques Cheminade 0.27%.

Les résultats du second tour de 2007 en Franche-Comté

Nicolas Sarkozy 55.51%, Ségolène Royal 44.49%.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Des familles de l’Adapei du Doubs demandent l’exclusion de la secrétaire de l’association, Floriane Jeandenand-Guinchard

C'est à travers un courrier adressé à la présidente de l'Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales), Nicole Gauthier, que les familles ont alerté sur la candidature de la secrétaire Floriane Jeandenand-Guinchard pour le rassemblement national aux prochaines législatives.

Législatives : le vice-président de GBM Gabriel Baulieu soutient Laurent Croizier

Le maire de la commune de Serre-les-Sapins et vice-président de Grand Besançon Métropole en charge des finances a publié un communiqué le 18 juin dernier dans lequel il annonce publiquement soutenir la candidature de Laurent Croizier, député sortant de la 1ere circonscription du Doubs. Dans celui-ci, il explique les raisons d’une telle "première". 

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.09
partiellement nuageux
le 23/06 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
97 %