Election présidentielle, suite et fin dimanche

Publié le 05/05/2012 - 10:02
Mis à jour le 05/05/2012 - 15:39

Demain dimanche, 823 000 Francs-Comtois seront appelés aux urnes pour conclure l’élection présidentielle dont le premier tour a eu lieu le 22 avril avec un taux de participation assez élevé de 82.81%.

dsc_7623.jpg
© carvy

urnes

PUBLICITÉ

Le vainqueur du combat entre Nicolas Sarkozy et François Hollande s’affichera sur les écrans dimanche 6 mai à 20h alors que tous les bureaux de vote seront fermés en Franche-Comté depuis 18h.

Au premier tour, à l’inverse du score national, c’est le président sortant qui est arrivé en tête dans la région avec 26.64% des voix contre 25.89% à son rival. François Hollande est tout de même arrivé en tête dans le Territoire de Belfort et en Haute-Saône, deux départements marqués par des scores très élevés du Front national, respectivement 23.74% et 25.12%.

Marine Le Pen a donc allègrement franchi le seuil des 20% suffrages. Avec une moyenne régionale de 21.29% des voix, Sophie Montel, responsable régionale, estime que son mouvement est passé d’un vote protestataire à un vote d’adhésion. Toujours est-il que le Front national s’est incrusté dans le paysage politique franc-comtois à un niveau jamais atteint jusque-là avec 141969 voix pour Marine Le Pen contre 94172 à son père en 2007.

S’il est difficile d’évaluer ce que feront ses électeurs au second tour, on peut avancer sans risque de se tromper que l’extrême-droite jouera les trouble-fête aux législatives dont le premier tour est prévu le 10 juin. Dans huit des neuf circonscriptions que comptent la Haute-Saône, le Territoire de Belfort et le Doubs, Marine Le Pen a dépassé le seuil des 12,5% des inscrits nécessaires pour rester en lice au second tour des législatives. Le nombre de triangulaires risque donc d’augmenter sensiblement au plus grand dam de la droite traditionnelle.

En attendant, en Franche-Comté comme ailleurs, le résultat du 6 mai reposera essentiellement sur les reports du Front national et du Modem. Sans ces deux partis le rapport de force du premier tour dans la région est nettement favorable à François Hollande qui comptabilise un total de 41.37% de voix de gauche, alors que son concurrent n’arrive qu’à 28,64% des suffrages à droite avec ceux de Nicolas Dupont-Aignan. Même si Nicolas Sarkozy était assuré de pouvoir compter sur les deux tiers des voix de marine Le Pen et de la moitié des voix de François Bayrou, il n’atteindrait dimanche que 47,17% des suffrages en Franche-Comté.

Les résultats du premier tour en Franche-Comté

Nicolas Sarkozy 26.64%, François Hollande 25.89%, Marine Le Pen 21.29%, Jean-Luc Mélenchon 11.09%, François Bayrou 8.73%, Eva Joly 2.16%, Nicolas Dupont Aignan 1.98%, Philippe Poutou 1.27%, Nathalie Arthaud 0.69% et Jacques Cheminade 0.27%.

Les résultats du second tour de 2007 en Franche-Comté

Nicolas Sarkozy 55.51%, Ségolène Royal 44.49%.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

« Touche pas à nos paysans ! » : les agriculteurs manifestent depuis lundi en Franche-Comté

La Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles du Doubs (FDSEA 25) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs (JA 25) ont décidé de se mobiliser lundi 7 octobre 2019 pour manifester leur "ras-le-bol" des politiques menées pour le secteur agricole en France. Ce mardi, des ralentissements ont été constatés en périphérie de Vesoul ainsi que sur les axes routiers N19 et N57. En Saône-et-Loire, plusieurs ralentissements ont été également été notés.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut, candidat LR à Besançon

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut, candidat LR à Besançon

Accompagné du sénateur LR Jacques Grosperrin qui avait porté la liste en UMP UDI Modem en 2014, le conseiller municipal d'opposition Ludovic Fagaut, 41 ans, a (enfin) annoncé samedi matin au cœur du marché couvert du centre-ville sa candidature pour porter la liste "Besançon, maintenant" lors des prochaines élections municipales des 15 et 22 mars 2020. Le candidat "Les Républicains" déclare vouloir donner "une nouvelle dynamique et un nouveau souffle" et appelle à une "communauté de projet"à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.13
ciel dégagé
le 14/10 à 3h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1014.8 hPa
Humidité
88 %

Sondage