Agrandissement de l'élevage de visons à Emagny : des associations pro-animales se dressent contre cette décision...

Publié le 21/07/2017 - 09:44
Mis à jour le 21/07/2017 - 10:36

Depuis plus de 15 ans, l’élevage de vison situé à Emagny est l’objet de scandales et de polémiques en Franche-Comté et ailleurs. Et ce n’est pas fini au contraire : le 26 juin 2017, un commissaire enquêteur a donné un avis favorable pour que l’élevage s’agrandisse passant de 5 000 à 18 200 visons. Pour plusieurs associations de protection des animaux, cet avis est « partial, scandaleux et absurde ».

Elevage de visons à Emagny©dr ©
Elevage de visons à Emagny©dr ©

Suite à cette annonce, les associations Combactive, Animalter, Dignité Animale, Humanimo et la SPA se réunissent pour dénoncer les points critiquables qui composent l'avis favorable du commissaire-enquêteur tels que :

  • le manque de mesure en cas d'incendie en particulier la question de la libération ou le maintien en cage des visons,
  • le non-respect des normes européennes,
  • la pollution actuelle des nappes souterraines et des sols,
  • l'impact des produits antiparasitaires utilisés depuis 1985 sur cet élevage,
  • la capacité des sols à épurer et à assimiler les épandages de lisiers pas satisfaisante,
  • ce projet agricole est incompatible avec le schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux,
  • une consommation d'eau particulièrement intense pour abreuver les visons,
  • un bilan carbone lourd,
  • etc. 

"Absolument personne n'imaginait ça" 

Pourtant, "lors de la phase de l'enquête publique, 858 citoyens ont pu s'exprimer sur la base des pièces du dossier librement consultable sur le site internet de la préfecture", soulignent les associations. "Malgre? l’e?tude de 21 pages re?dige?e par le service juridique de l’association Combactive, l’e?tude re?dige?e par la juriste de l’association Dignite? Animale (base?e a? Lyon) et le rapport d’un expert inde?pendant spe?cialiste en gestion des sols pointant des manquements, le commissaire enque?teur a rendu son avis concernant la demande extravagante de l’e?leveur de visons d’Emagny."

Selon les associations de défense des animaux, "Absolument personne n’imaginait que le commissaire enque?teur, ancien colonel de gendarmerie, e?mettrait un avis favorable face a? une demande aussi e?norme e?mise par un e?leveur multire?cidiviste qui ne s’est que trop rarement pre?occupe? des lois, et encore moins de l’environnement." 

"La mobilisation va s'amplifier" 

Suite à cette décision, Combactive, Animalter, Dignité Animale, Humanimo et la SPA ainsi que les "dizaines de milliers de partisans" qui suivent ces associations en France et à l'étranger, "ne laisseront jamais faire sans s'opposer devant une telle injustice". Des recours et des actions militantes seront envisagés dans le cas d'un avis final favorable. "Notre souhait ultime est que la France interdise tout élevage d'animaux à fourrure, comme l'ont déjà fait de nombreux pays." 

Infos +

(Communiqué)


Tous nos articles sur l'élevage de visons à Emagny consultables ci-dessous...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Sondage – Allez-vous assister au passage de la flamme olympique dans le Doubs ?

Alors que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 débuteront le 26 juillet prochain, la flamme olympique elle, a d’ores et déjà fait son arrivée le 8 mai dernier sur le sol français. Son parcours s’accompagne généralement d’événements et autres animations dans les villes étapes. Dans le Doubs et plus particulièrement à Besançon, son arrivée est prévue le 25 juin 2024, avez-vous prévu de vous déplacer pour voir le passage de la flamme olympique ? C’est notre sondage de la semaine.

La marche militante des fiertés, c'est ce samedi dans les rues de Besançon

À l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le Collectif 17 mai, dont l'assocaition Nouvel Esprit, organise cette année encore une marche militante qui se tiendra samedi 18 mai à Besançon. Après avoir atteint la barre des 1.000 manifestant(e)s en 2023, l'organisation veut passer celle des 1.500 personnes mobilisées.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.53
légère pluie
le 20/05 à 18h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
81 %