Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Publié le 24/05/2024 - 18:02
Mis à jour le 24/05/2024 - 17:50

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Amandine Dinet, Maryana Chagnirova, Aurélie Wakanengo et Joseph Wachoima se joindront demain à la manifestation pour la Palestine afin de soutenir leur propre cause. En effet, ils souhaitent l’indépendance de leur pays par rapport à la France et ne cautionnent pas cette proposition de loi constitutionnelle, adoptée par l'Assemblée Nationale mardi 21 mai 2024. Pour le peuple kanak, le dégel du corps électoral les mettrait en position de minorité. Jusqu'ici, seules les personnes respectant les conditions de l'accord de Nouméa pouvaient voter aux élections provinciales et aux référendums. Parmi ces conditions, il fallait avoir vécu en Nouvelle-Calédonie entre 1988 et 1998 ou avoir des parents dans ce cas.

Les quatre jeunes kanaks ont à cœur de préciser que malgré leur colère, ils ne cautionnent pas les violences et les pillages commis dans leur pays en Nouvelle-Calédonie. Ils sont eux-mêmes dans une démarche pacifiste en vue d’un avenir qu’ils veulent "ensemble, main dans la main, mais dans l’égalité".

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.33
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
72 %