Encadrement des loyers : Besançon ne figure pas dans la liste des 41 agglomérations

Publié le 05/07/2012 - 07:55
Mis à jour le 05/07/2012 - 19:41

Le projet de décret sur l’encadrement des loyers, promesse de François Hollande, sera transmis dans quelques jours au Conseil d'État et devrait être applicable fin juillet. Besançon et son agglomération n’est pas concernée.

img_0474.jpg
© archives carvy
PUBLICITÉ

La ministre du Logement, Cécile Duflot, vient de boucler son projet d’encadrement des loyers à la relocation. Elle va donc le transmettre dans les prochains jours au Conseil d’État pour savoir s’il est conforme à la loi. S’il ne trouve rien à redire, le texte sera applicable fin juillet. Il concerne 41 agglomérations où les loyers s’étaient envolés.

Sans surprise, on trouve dans le lot les grandes métropoles comme Paris, Lyon, Marseille, Nice, Rennes ou Strasbourg, mais aussi des villes plus petites dans des régions très tendues comme la Cote d’Azur (Menton, Fréjus…) ou dans le Genevois français (Annecy, Annemasse…). Des agglomérations dans les DOM-TOM figurent également sur la liste (Cayenne, Fort-de-France, Basse-Terre, Les Abymes…). Les territoires concernés par cet encadrement des loyers sont plus nombreux que ce qui était attendu, aucune agglomération de Franche-Comté n’est visée.

Avec ce texte, le propriétaire bailleur ne pourra plus augmenter le loyer de son bien à sa guise lors de l’entrée dans les lieux d’un nouveau locataire ou lors du renouvellement du bail d’un locataire en place. Il aura seulement la possibilité de le revaloriser en tenant compte du barème fixé par l’indice de référence des loyers (IRL) qui était de 2,24% en mars 2012. Si le locataire constate que cette règle n’est pas respectée, il pourra s’adresser à une commission de conciliation. Au cas où ce recours ne lui donne pas satisfaction, il aura la possibilité de porter l’affaire devant la justice.

La liste des 41 villes et agglomérations concernées

(source : Le Figaro)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.9
ciel dégagé
le 20/09 à 12h00
Vent
5.85 m/s
Pression
1022.03 hPa
Humidité
42 %

Sondage