Enfants fantômes à Roche-lez-Beaupré : "l'urgence au sens juridique n'est pas remplie" (FCPE)

Publié le 26/09/2018 - 08:53
Mis à jour le 26/09/2018 - 08:55

Après la fermeture d’une quatrième classe et 20 enfants « fantômes », les parents de Roche-lez-Beaupré avaient manifesté dans les rues de Besançon et s'étaient rendus au tribunal administratif de Besançon le 14 septembre dernier. Ce mercredi 26 septembre 2018, les parents d'élèves, accompagnés du syndicat FCPE, déposeront un référé suspension au tribunal.  

© FCPE ©
© FCPE ©

Voici le communiqué du syndicat FCPE :

"Le Tribunal administratif de Besançon n'a pas suivi les parents de Roche-lez-Beaupré sur le caractère d'urgence de la demande pour la prise en compte de leurs enfants fantômes.

Les parents de Roche-lez-Beaupré ont déposé vendredi 14 septembre 36 référés liberté au tribunal administratif de Besançon. Après deux semaines d'actions médiatiques, cette action était un appel au secours de parents face à la surcharge des classes (94 enfants pour 3 classes)".

"88 enfants comptés sur 94"

"Lors du comptage, le 3 septembre, en effet, seulement 88 enfants ont été comptés alors que 94 enfants étaient présents dans l'école. Concrètement, les enfants sont aujourd'hui dans des classes de 31 et 32 quant aux tout petits ils n'ont tout simplement pas été acceptés alors que l'école a une longue tradition d'accueil", précise le syndicat.

" L'urgence au sens juridique n'est pas remplie"

"La FCPE avait argumenté le fait que l'admission des enfants est de la compétence des maires et que seule la répartition des dépenses de fonctionnement est réglée par le code de l'éducation (L212-8) et que "les enfants de moins de trois ans sont comptabilisés dans les prévisions d'effectifs d'élèves pour la rentrée." (L113-1).

L'urgence au sens juridique n'est pas remplie cependant le juge des référés vient dire que les classes surchargées sont susceptibles d’avoir des conséquences, à court terme sur la qualité de l’enseignement, compte tenu notamment du matériel pédagogique existant et de la configuration matérielle des salles de classe", est-il indiqué.

"Le droit à l'éducation des 12 enfants de toute petite section est bafoué"

"Aujourd’hui, le droit à l'éducation des 12 enfants de toute petite section est bafoué, ainsi que le droit d'être scolarisé dans des conditions décentes pour les 94 enfants actuellement inscrits à l’école maternelle de Roche-lez-Beaupré, c’est pourquoi les parents de Roche-lez-Beaupré et la FCPE ont décidé de poursuivre le combat et déposeront ce mercredi 26 septembre un référé suspension au Tribunal administratif de Besançon", conclut le syndicat.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Covid-19 : fin du masque à l’école primaire le 4 octobre dans les départements les moins touchés

L'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19, a annoncé ce mercredi 22 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement, mais le pass sanitaire est pour l'instant maintenu partout en France.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Rentrée 2021 : des animations organisées ce jeudi pour accueillir les étudiants à Besançon

Un parcours culturel proposé à 19h00 à la gare d'eau • 24.000 étudiants vont circuler tout au long de l’année sur le site de l’université de Besançon. C’est pourquoi, une nouvelle édition de "Bienvenue aux étudiants" était organisée ce jeudi 16 septembre sur le campus de la Bouloie. L’occasion pour les étudiants de se retrouver, d’échanger et de faire de bonnes affaires…

Covid-19 : « un peu plus de 3.000 » classes fermées en France, a indiqué Jean-Michel Blanquer

Au total, "un peu plus de 3.000" classes sont fermées en France à cause de l'épidémie de Covid-19, un chiffre qui représente à peine 0,5 % des 540.000 classes du pays mais progresse de façon exponentielle, a annoncé Jean-Michel Blanquer. Concernant la Franche-Comté, le Rectorat devrait donner les chiffres d’ici la fin de la semaine, nous a-t-on précisé ce lundi 13 septembre 2021.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.52
couvert
le 22/09 à 21h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
93 %

Sondage