Enfants fantômes à Roche-lez-Beaupré : "l'urgence au sens juridique n'est pas remplie" (FCPE)

Publié le 26/09/2018 - 08:53
Mis à jour le 26/09/2018 - 08:55

Après la fermeture d’une quatrième classe et 20 enfants « fantômes », les parents de Roche-lez-Beaupré avaient manifesté dans les rues de Besançon et s’étaient rendus au tribunal administratif de Besançon le 14 septembre dernier. Ce mercredi 26 septembre 2018, les parents d’élèves, accompagnés du syndicat FCPE, déposeront un référé suspension au tribunal.
 

© FCPE ©
© FCPE ©

Voici le communiqué du syndicat FCPE :

"Le Tribunal administratif de Besançon n'a pas suivi les parents de Roche-lez-Beaupré sur le caractère d'urgence de la demande pour la prise en compte de leurs enfants fantômes.

Les parents de Roche-lez-Beaupré ont déposé vendredi 14 septembre 36 référés liberté au tribunal administratif de Besançon. Après deux semaines d'actions médiatiques, cette action était un appel au secours de parents face à la surcharge des classes (94 enfants pour 3 classes)".

"88 enfants comptés sur 94"

"Lors du comptage, le 3 septembre, en effet, seulement 88 enfants ont été comptés alors que 94 enfants étaient présents dans l'école. Concrètement, les enfants sont aujourd'hui dans des classes de 31 et 32 quant aux tout petits ils n'ont tout simplement pas été acceptés alors que l'école a une longue tradition d'accueil", précise le syndicat.

" L'urgence au sens juridique n'est pas remplie"

"La FCPE avait argumenté le fait que l'admission des enfants est de la compétence des maires et que seule la répartition des dépenses de fonctionnement est réglée par le code de l'éducation (L212-8) et que "les enfants de moins de trois ans sont comptabilisés dans les prévisions d'effectifs d'élèves pour la rentrée." (L113-1).

L'urgence au sens juridique n'est pas remplie cependant le juge des référés vient dire que les classes surchargées sont susceptibles d’avoir des conséquences, à court terme sur la qualité de l’enseignement, compte tenu notamment du matériel pédagogique existant et de la configuration matérielle des salles de classe", est-il indiqué.

"Le droit à l'éducation des 12 enfants de toute petite section est bafoué"

"Aujourd’hui, le droit à l'éducation des 12 enfants de toute petite section est bafoué, ainsi que le droit d'être scolarisé dans des conditions décentes pour les 94 enfants actuellement inscrits à l’école maternelle de Roche-lez-Beaupré, c’est pourquoi les parents de Roche-lez-Beaupré et la FCPE ont décidé de poursuivre le combat et déposeront ce mercredi 26 septembre un référé suspension au Tribunal administratif de Besançon", conclut le syndicat.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.68
couvert
le 16/06 à 9h00
Vent
3.68 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
68 %