Enlèvement et viol d'une mineure de 11 ans : un homme de 24 ans arrêté à Dijon

Publié le 22/01/2021 - 17:50
Mis à jour le 22/01/2021 - 17:52

Un homme de 24 ans a été mis en examen à Dijon dans l'enquête sur l'enlèvement et le viol d'une collégienne de 11 ans, a indiqué vendredi 22 janvier 2021 le procureur de la République Eric Mathais.

 ©
©

Le 7 janvier, la jeune fille allait à pied à son école quand, peu avant 10h00, un homme l'agrippe par ses vêtements et la force à monter à l'arrière d'un véhicule en stationnement, a raconté M. Mathais lors d'une conférence de presse.

Il la menace d'un couteau et lui prend son téléphone avec lequel la jeune adolescente tentait d'appeler au secours puis déplace son automobile pour la garer au fond d'une impasse. Il rejoint alors l'enfant à l'arrière du véhicule et commence à l'embrasser avant de la violer, a ajouté le procureur.

Quinze minutes plus tard, il libère la jeune fille, lui rendant son téléphone. Elle rejoint son collège et témoigne de ce qui lui est arrivé, déclenchant une "mobilisation massive" de la police, selon M. Mathais.

"Son ADN correspond aux traces trouvées sur les vêtements de la jeune fille"

A la suite de nombreuses analyses ADN, un rapprochement est fait avec une famille puis un jeune homme de 24 ans est identifié. Il est alors arrêté mercredi. Placé en garde à vue, il conteste d'abord l'ensemble des faits avant de finalement reconnaître l'enlèvement vendredi matin. Il demeure cependant "flou sur le reste", a ajouté le procureur. Mais son ADN correspond aux traces trouvées sur les vêtements de la jeune fille, a-t-il ajouté.

Cet homme, qui habite Dijon, n'a jamais été condamné et n'a pas d'antécédents psychiatriques connus. Il a été mis en examen pour viol sur mineur de moins de 15 ans et enlèvement ou séquestration. Il encourt un maximum de vingt ans de réclusion criminelle s'il est déclaré coupable.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.

Franche-Comté : de jeunes majeurs sans papiers créent un collectif

Arrivés lorsqu'ils étaient mineurs en Franche-Comté, de jeunes majeurs issus de différents pays se retrouvent aujourd'hui sans formation, sans logement ni couverture sociale. Ils viennent de créer le collectif JMSP (jeunes majeurs sans papier) pour demander aux préfectures de "reconsidérer leur dossier" et ainsi obtenir un titre de séjour et continuer leur vie...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.63
ciel dégagé
le 25/02 à 0h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
68 %

Sondage