Alerte Témoin

Eric Alauzet devient socialiste mais écologiste…

Publié le 20/05/2016 - 14:35
Mis à jour le 20/05/2016 - 14:41

C’est une nouvelle notion que viennent de créer six députés du groupe écologiste de l’Assemblée nationale. Ce jeudi 19 mai 2016, les six parlementaires dont Eric Alauzet, député EELV du Doubs, ont décidé de quitter le groupe des verts et de rejoindre un nouveau groupe les "Socialistes Ecologistes Républicains". Eric Alauzet a publié un communiqué ce vendredi 20 mai 2016 pour expliquer cette décision.

Ericalauzet.JPG
Éric Alauzet ©damien

Il n’existe plus de groupe écologiste à l’Assemblée nationale depuis ce jeudi 19 mai 2016 puisque six parlementaires dont Eric Alauzet, député EELV du Doubs l’ont quitté. Résultat, les écologistes disparaissent de l’Assemblée nationale car pour qu’un groupe existe il doit y avoir 15 membres au minimum et suite aux démissions, le groupe n’a plus que 10 élus. Il n’a donc plus d’existence législative. Pour autant, les six députés verts n’ont pas rallié à proprement parler le parti socialiste, ils ont créé un nouveau groupe les "Socialistes Ecologistes Républicains".

Des divergences

Pour Eric Alauzet, député EELV du Doubs "ce départ est le résultat des divergences profondes entre les deux sensibilités représentées, d'une part, par François de Rugy, et, d'autre part, par Cécile Duflot".  Les parlementaires verts ont décidé, pour "poursuivre leur travail et disposer de moyens matériels pour ce faire de rejoindre le groupe socialiste, républicain et citoyens (SRC)". Ce groupe comprend certes les socialistes mais aussi les frondeurs, dont fait d’ailleurs parti un autre député du Doubs, Barbara Romagnan. Et c'est dans ce groupe qu'ils ont crée les "Socialistes Ecologistes Républicains".

 Un travail déjà entamé

Eric Alauzet avait déjà l’habitude de travailler avec les socialistes, il a d’ailleurs été élu sous une candidature commune EELV-PS. Malgré tout le député explique que la scission avec le groupe des écologistes à l’Assemblée nationale est né tout d’abord de "la sortie par surprise du gouvernement des ministres EELV en 2014, ce qui a cristallisé deux visions au sein du groupe écologiste". Pour autant un équilibre au sein du groupe avait été trouvé jusqu’à qu’il soit "remis en cause par la sensibilité réunie autour de Cécile Duflot, du fait du refus d’une coprésidence assurée par leur collègue Véronique Massonneau".

Il y a des avancées

Eric Alauzet rappelle que les verts étaient présents depuis le début du quinquennat auprès de François Hollande. Il est  pense  qu’il est "nécessaire aussi de souligner et de valoriser les avancées sociales, économiques, démocratique, et environnementales depuis 2012". "Il ne se reconnait plus dans un groupe qui perd trop d’énergie dans la critique systématiquement des décisions du gouvernement alors qu’il en faut tant pour aborder la complexité du monde et trouver des solutions réalistes" a confié dans son communiqué le député EELV du Doubs.

Cette rupture permettra à l’élu de "participer activement, comme il le fait depuis quatre ans, aux décisions même s'il ne cache pas ses désaccords avec le gouvernement"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Publiée par Jean Castex sur Vendredi 11 septembre 2020

Coronavirus : les annonces de Jean Castex à l’issue du conseil de défense

Dernier avertissement • À l'issue du Conseil de défense, le Premier ministre dévoile les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus  afin de "donner de la visibilité sur les prochaines semaines" comme le souhaite le président de la République  Emmanuel Macron au moment où les indicateurs de l'épidémie sont en hausse.

OP Véolia – Suez : le sénateur Longeot s’oppose à la fusion

Le sénateur du Doubs attire l'attention du Ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance sur l'annonce d'une offre publique d'achat (OPA) de Veolia sur la totalité du capital de Suez. Jean-François Longeot met l’accent sur "la principale crainte qui reste bien le haut risque de casse sociale avec un plan social massif qui menacerait les 30 000 salariés du groupe en France".

General Electric : 89 emplois vont être supprimés à Belfort, le maire interpelle le président de la République

Mise à jour le 10 septembre • Le groupe General Electric va annoncer ce mercredi 9 septembre la suppression de plusieurs centaines d'emplois en France. À Belfort, la filière hydro (turbines et alternateurs pour les barrages hydroélectriques) verra 89 emplois supprimés. Le maire de la ville se dit "consterné" par des décisions "inadmissibles".

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.1
    couvert
    le 21/09 à 12h00
    Vent
    2.35 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    80 %

    Sondage