Eric Alauzet devient socialiste mais écologiste…

Publié le 20/05/2016 - 14:35
Mis à jour le 20/05/2016 - 14:41

C’est une nouvelle notion que viennent de créer six députés du groupe écologiste de l’Assemblée nationale. Ce jeudi 19 mai 2016, les six parlementaires dont Eric Alauzet, député EELV du Doubs, ont décidé de quitter le groupe des verts et de rejoindre un nouveau groupe les « Socialistes Ecologistes Républicains ». Eric Alauzet a publié un communiqué ce vendredi 20 mai 2016 pour expliquer cette décision.

 ©
©

Il n’existe plus de groupe écologiste à l’Assemblée nationale depuis ce jeudi 19 mai 2016 puisque six parlementaires dont Eric Alauzet, député EELV du Doubs l’ont quitté. Résultat, les écologistes disparaissent de l’Assemblée nationale car pour qu’un groupe existe il doit y avoir 15 membres au minimum et suite aux démissions, le groupe n’a plus que 10 élus. Il n’a donc plus d’existence législative. Pour autant, les six députés verts n’ont pas rallié à proprement parler le parti socialiste, ils ont créé un nouveau groupe les "Socialistes Ecologistes Républicains".

Des divergences

Pour Eric Alauzet, député EELV du Doubs "ce départ est le résultat des divergences profondes entre les deux sensibilités représentées, d'une part, par François de Rugy, et, d'autre part, par Cécile Duflot".  Les parlementaires verts ont décidé, pour "poursuivre leur travail et disposer de moyens matériels pour ce faire de rejoindre le groupe socialiste, républicain et citoyens (SRC)". Ce groupe comprend certes les socialistes mais aussi les frondeurs, dont fait d’ailleurs parti un autre député du Doubs, Barbara Romagnan. Et c'est dans ce groupe qu'ils ont crée les "Socialistes Ecologistes Républicains".

 Un travail déjà entamé

Eric Alauzet avait déjà l’habitude de travailler avec les socialistes, il a d’ailleurs été élu sous une candidature commune EELV-PS. Malgré tout le député explique que la scission avec le groupe des écologistes à l’Assemblée nationale est né tout d’abord de "la sortie par surprise du gouvernement des ministres EELV en 2014, ce qui a cristallisé deux visions au sein du groupe écologiste". Pour autant un équilibre au sein du groupe avait été trouvé jusqu’à qu’il soit "remis en cause par la sensibilité réunie autour de Cécile Duflot, du fait du refus d’une coprésidence assurée par leur collègue Véronique Massonneau".

Il y a des avancées

Eric Alauzet rappelle que les verts étaient présents depuis le début du quinquennat auprès de François Hollande. Il est  pense  qu’il est "nécessaire aussi de souligner et de valoriser les avancées sociales, économiques, démocratique, et environnementales depuis 2012". "Il ne se reconnait plus dans un groupe qui perd trop d’énergie dans la critique systématiquement des décisions du gouvernement alors qu’il en faut tant pour aborder la complexité du monde et trouver des solutions réalistes" a confié dans son communiqué le député EELV du Doubs.

Cette rupture permettra à l’élu de "participer activement, comme il le fait depuis quatre ans, aux décisions même s'il ne cache pas ses désaccords avec le gouvernement"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Christophe Grudler au lancement d’Ariane 6 : ”Ce succès va permettre à l’Europe de retrouver son accès autonome à l’espace”

Le député européen terrifortain, Christophe Grudler (MoDem / Renew Europe), spécialiste des questions spatiales au Parlement européen, a assisté au succès du vol de qualification d’Ariane 6 mardi 9 juillet 2024 du port spatial de l’Europe à Kourou. Seul représentant des institutions de l’Union européenne sur place, il appelle à généraliser la préférence pour un lanceur européen, pour les lancements de satellites européens.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.32
légère pluie
le 23/07 à 21h00
Vent
1.67 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
88 %