Êtes-vous pour ou contre le revenu universel ?

Publié le 30/01/2017 - 18:19
Mis à jour le 30/01/2017 - 18:22

« Revenu universel » est une expression que vous avez sans doute beaucoup entendue ces derniers mois… Benoît Hamon, candidat officiel de la gauche à la présidence de la République, en fait l’une des lignes principales de son programme… Alors, pour ou contre ?

 ©
©

SONDAGE

L'un des premiers objectifs de cette mesure est de lutter contre la pauvreté. En effet, grâce à ce revenu garanti, personne ne se trouverait en risque d'exclusion et chacun disposerait de quoi survivre.

Si un tel dispositif n'a jamais été défendu par l'économiste J.M. Keynes, certains considèrent que le revenu universel est une mesure d’inspiration keynésienne. En effet, donner un revenu minimum à tous, notamment à ceux qui n'en ont pas, relancerait la consommation et donc la production et l'emploi.

Autre vertu du revenu universel, il permettrait de valoriser certaines activités et professions qui créent une valeur non marchande hors de l'entreprise, tels que le bénévolat, les activités artistiques, culturelles ou caritatives, et inciterait les initiatives personnelles dans ces domaines. Ce qui ne manquerait pas de créer des externalités positives en termes de solidarité ou encore de vivre ensemble.

Comment le financer ?

S'il est une question qui fait plus débat que les autres, c'est celle du financement. Pour les libéraux, ce dernier serait garanti grâce à la suppression de toutes les aides existantes (retraites, RSA, allocations familiales, etc.), mais aussi des structures administratives chargées de leur gestion. D'autres, notamment à gauche, plaident pour le maintien a minima de l'assurance maladie.

Le financement de cette mesure pourrait également se faire via une augmentation des prélèvements sur le revenu des ménages, des entreprises ou encore sur le patrimoine. Une hausse de la TVA ou de la taxe Tobin sur les transactions financières pourrait également être envisagée.

Et vous, êtes-vous pour ou contre le revenu universel ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.96
peu nuageux
le 03/07 à 15h00
Vent
2.99 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
32 %

Sondage