Êtes-vous pour ou contre le revenu universel ?

Publié le 30/01/2017 - 18:19
Mis à jour le 30/01/2017 - 18:22

« Revenu universel » est une expression que vous avez sans doute beaucoup entendue ces derniers mois… Benoît Hamon, candidat officiel de la gauche à la présidence de la République, en fait l’une des lignes principales de son programme… Alors, pour ou contre ?

 ©
©

SONDAGE

L'un des premiers objectifs de cette mesure est de lutter contre la pauvreté. En effet, grâce à ce revenu garanti, personne ne se trouverait en risque d'exclusion et chacun disposerait de quoi survivre.

Si un tel dispositif n'a jamais été défendu par l'économiste J.M. Keynes, certains considèrent que le revenu universel est une mesure d’inspiration keynésienne. En effet, donner un revenu minimum à tous, notamment à ceux qui n'en ont pas, relancerait la consommation et donc la production et l'emploi.

Autre vertu du revenu universel, il permettrait de valoriser certaines activités et professions qui créent une valeur non marchande hors de l'entreprise, tels que le bénévolat, les activités artistiques, culturelles ou caritatives, et inciterait les initiatives personnelles dans ces domaines. Ce qui ne manquerait pas de créer des externalités positives en termes de solidarité ou encore de vivre ensemble.

Comment le financer ?

S'il est une question qui fait plus débat que les autres, c'est celle du financement. Pour les libéraux, ce dernier serait garanti grâce à la suppression de toutes les aides existantes (retraites, RSA, allocations familiales, etc.), mais aussi des structures administratives chargées de leur gestion. D'autres, notamment à gauche, plaident pour le maintien a minima de l'assurance maladie.

Le financement de cette mesure pourrait également se faire via une augmentation des prélèvements sur le revenu des ménages, des entreprises ou encore sur le patrimoine. Une hausse de la TVA ou de la taxe Tobin sur les transactions financières pourrait également être envisagée.

Et vous, êtes-vous pour ou contre le revenu universel ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Européennes : le ministre Jean-Noël Barrot sera présent à Belfort ce vendredi 17 mai

Dans le cadre des élections européennes, Christophe Grudler, député européen et candidat sur la liste ''Besoin d'Europe'' a invité Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l'Europe pour une réunion publique qui se tiendra à Belfort le vendredi 17 mai 2024 à partir de 18h30 à la Maison du Peuple.

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Demande de protection fonctionnelle à Anne Vignot lors du prochain conseil municipal

Durant le prochain conseil municipal qui aura lieu jeudi 16 mai 2024, les élus seront amenés à délibérer sur l'octroi de la protection fonctionnelle à la Maire de Besançon suite aux propos violents et menaçants reçus personnellement sur les réseaux sociaux à la suite de son dépôt de plainte contre l’action du collectif Némésis menée durant le carnaval de Besançon le 7 avril dernier. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.31
légère pluie
le 20/05 à 18h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
57 %