"Die-in" à Besançon : une soixante de personnes, "mortes" pour le climat

Publié le 25/05/2019 - 16:30
Mis à jour le 25/05/2019 - 15:29

Le tout nouveau groupe Extinction Rebellion de Besançon a mené ce vendredi 24 mai 2019 sa première action non-violente. Une soixantaine de personnes se sont allongées au sol afin de simuler la mort pour interpeller les passants sur la gravité de la crise écologique en cours. 

PUBLICITÉ

Le mouvement international Extinction Rebellion militant pour l’environnement compte désormais une antenne bisontine.

Cette dernière a organisé ce vendredi à 18h30 un “die-in”. Montée des eaux, inondations, sécheresse, épidémies, famines, réfugiés climatiques : les conséquences nous frappent déjà, et en premier lieux les plus démunis. Il n’y aura pas de retour en arrière. Les changements sont irréversibles” ont expliqué à la foule deux membres d’Extinction Rebellion (XR).

Ils ont lu une déclaration de rébellion réclamant “un effort de guerre” pour une transition écologique radicale, invitant à s’imposer collectivement de nouvelles règles” et présentant leurs “excuses à la génération qui aujourd’hui fait ses premiers pas”. Ils ont insisté sur la nécessité de faire ce chemin “collectivement”, sans culpabiliser les citoyens.

Les passants, à qui des médiateurs expliquaient les raisons de cette action, ont fait « globalement bon accueil » et « ont exprimé pour la plupart leur accord avec les causes défendues. Certains se sont même allongés au sol à leur tour afin de montrer leur soutien », selon Extinction Rebellion.

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.81
couvert
le 20/10 à 9h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1005.97 hPa
Humidité
88 %

Sondage