"Die-in" à Besançon : une soixante de personnes, "mortes" pour le climat

Publié le 25/05/2019 - 16:30
Mis à jour le 25/05/2019 - 15:29

Le tout nouveau groupe Extinction Rebellion de Besançon a mené ce vendredi 24 mai 2019 sa première action non-violente. Une soixantaine de personnes se sont allongées au sol afin de simuler la mort pour interpeller les passants sur la gravité de la crise écologique en cours. 

Le mouvement international Extinction Rebellion militant pour l’environnement compte désormais une antenne bisontine.

Cette dernière a organisé ce vendredi à 18h30 un “die-in”. Montée des eaux, inondations, sécheresse, épidémies, famines, réfugiés climatiques : les conséquences nous frappent déjà, et en premier lieux les plus démunis. Il n’y aura pas de retour en arrière. Les changements sont irréversibles” ont expliqué à la foule deux membres d’Extinction Rebellion (XR).

Ils ont lu une déclaration de rébellion réclamant “un effort de guerre” pour une transition écologique radicale, invitant à s’imposer collectivement de nouvelles règles” et présentant leurs “excuses à la génération qui aujourd’hui fait ses premiers pas”. Ils ont insisté sur la nécessité de faire ce chemin “collectivement”, sans culpabiliser les citoyens.

Les passants, à qui des médiateurs expliquaient les raisons de cette action, ont fait "globalement bon accueil" et "ont exprimé pour la plupart leur accord avec les causes défendues. Certains se sont même allongés au sol à leur tour afin de montrer leur soutien", selon Extinction Rebellion.

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier confinement : les habitants moins victimes d’une dégradation financière en Bourgogne-Franche-Comté

Selon une étude de l’Insee publié le 4 mai 2021, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans en Bourgogne-Franche-Comté estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de la Covid-19. Tous les salariés n’ont pas pu bénéficier du travail à distance et des dispositifs de maintien dans l’emploi.

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Sondage – Quelle est la première chose que vous ferez le 19 mai ?

Le 19 mai 2021, commencera la deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants, la réouverture des magasins, des musées, des salles de spectacle, des cinémas avec une jauge maximum et des établissements sportifs de plein air. Et vous, ce jour-là, que comptez-vous faire ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.47
légère pluie
le 11/05 à 6h00
Vent
1.39 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
99 %

Sondage