Fermeture de deux accueils périscolaires : FCPE 25 répond à la Ville de Besançon

Publié le 28/09/2022 - 10:04
Mis à jour le 28/09/2022 - 09:43

Le 26 septembre, par voie de communiqué de presse, la FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves) du Doubs a souhaité réagir à l'annonce de la Ville de Besançon, la semaine dernière, concernant la fermeture de deux accueils périscolaires.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

"Le communiqué paru vendredi 16 septembre annonçant la fermeture du périscolaire de deux écoles de Besançon nous a choqué. Comment une collectivité peut prendre une telle décision, laissant un week-end aux parents pour se retourner ? Depuis plus de dix ans la FCPE a largement œuvré pour le périscolaire.

Il y a deux ans, la ville nous a expliqué explorer plusieurs hypothèses RH pour rendre la fonction d’animateurs plus attractive. Plusieurs pistes étaient envisagées. Les élues en charge du dossier nous ont expliqué à l’époque avoir embauché une chargée de mission pour mener l’étude.

Pas d'invitation au groupe de travail concernant le périscolaire

L’année passée, un groupe de travail semble avoir été réuni concernant le périscolaire, c’est ce que nous comprenons d’un message adressé le 14 septembre, qui invite à de nouveaux groupes de travail cette année. Nous n’avons pas été invités l’année passée et n’avons pas de comptes-rendus des travaux.

De plus, le collectif "Cantines en colère" avait fait un certain nombre de suggestion en octobre 2019. Ces propositions sont restées sans réponse. En ce qui concerne le sujet de l’encadrement, voici pour rappel ce qui était proposé :

  • Améliorer les contrats des animateurs périscolaires afin de fidéliser les effectifs et réduire le travail lié aux nouveaux recrutements lors de chaque rentrée ;
  • Augmenter le nombre d’encadrants recrutés pour pallier les démissions ou non prises de poste constatées lors des dernières rentrées ;
  • Proposer aux enseignants ou aux ATSEM d’assurer la surveillance et l’accompagnement du temps périscolaire du midi sur la base du volontariat et rémunéré selon les conventions en vigueur, comme cela est pratiqué dans certaines communes. Cela pourrait permettre de mieux répartir les animateurs périscolaires sur les zones où il y aurait des besoins ;
  • Mettre en place des contrats avec des sociétés privées de service à la personne pour avoir du personnel seulement sur les créneaux horaires le nécessitant.

À notre niveau, les avancées ne sont pas lisibles et elles ne le sont pas non plus pour les parents qui se voient fermer l’accueil périscolaire pour leurs enfants, se retrouvant alors sans solution de garde du vendredi pour le lundi.

Des actions concrètes attendues

Nous constatons les tensions sur le métier d’animateurs, comme partout en France, et nous constatons également que les statuts et les salaires des animateurs ne sont pas à la hauteur des attentes que la société met sur ces personnels.

Nous attendons des actions concrètes pour apporter un meilleur cadre éducatif aux enfants."

(Communiqué de presse)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La CGT revendique des congés menstruels dans les trois collectivités de Besançon

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

En images : cérémonie, village des armées et défilé du 14 juillet

De nombreux Bisontins et Bisontines se sont donnés rendez-vous ce dimanche 14 juillet 2024 sur le parking Chamars pour assister à la dernière cérémonie de prise d’armes du Général Rondeau et visiter le village des armées. Les spectateurs ont également pu assister au défilé à pied et motorisé des forces armées avec la présence de blindés sur le Boulevard Charles de Gaulle.

La Biscuiterie Billiotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billiotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Recette du week-end : le cocktail rhubarbe et fraise des bois du restaurant Épicéa à Besançon

Pour ce week-end des 13 et 14 juillet 2024, comme le soleil semble avoir fait son grand retour, nous vous proposons une recette de l'un des sublimes coktails proposés par Camille et Bastian les chefs du restaurant Épicéa à Besançon. Voici deux versions avec ou sans alcool de leur cocktail du moment à l'eau de rhubarbe, fraise des bois et gin. 

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

À Besançon, des policiers honorés pour leur engagement envers la nation

Dans le cadre des journées de la police nationale, une cérémonie de commémoration a eu lieu ce mercredi 10 juillet 2024 sur la place du 8 septembre à Besançon. À cette occasion, le préfet du Doubs Rémi Bastille, et Yves Cellier, le directeur interdépartemental de la police du Doubs ont effectué une remise de décorations aux fonctionnaires méritants.  

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.32
ciel dégagé
le 16/07 à 09h00
Vent
4.94 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
82 %