Fermeture de deux accueils périscolaires : FCPE 25 répond à la Ville de Besançon

Publié le 28/09/2022 - 10:04
Mis à jour le 28/09/2022 - 09:43

Le 26 septembre, par voie de communiqué de presse, la FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves) du Doubs a souhaité réagir à l'annonce de la Ville de Besançon, la semaine dernière, concernant la fermeture de deux accueils périscolaires.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

"Le communiqué paru vendredi 16 septembre annonçant la fermeture du périscolaire de deux écoles de Besançon nous a choqué. Comment une collectivité peut prendre une telle décision, laissant un week-end aux parents pour se retourner ? Depuis plus de dix ans la FCPE a largement œuvré pour le périscolaire.

Il y a deux ans, la ville nous a expliqué explorer plusieurs hypothèses RH pour rendre la fonction d’animateurs plus attractive. Plusieurs pistes étaient envisagées. Les élues en charge du dossier nous ont expliqué à l’époque avoir embauché une chargée de mission pour mener l’étude.

Pas d'invitation au groupe de travail concernant le périscolaire

L’année passée, un groupe de travail semble avoir été réuni concernant le périscolaire, c’est ce que nous comprenons d’un message adressé le 14 septembre, qui invite à de nouveaux groupes de travail cette année. Nous n’avons pas été invités l’année passée et n’avons pas de comptes-rendus des travaux.

De plus, le collectif "Cantines en colère" avait fait un certain nombre de suggestion en octobre 2019. Ces propositions sont restées sans réponse. En ce qui concerne le sujet de l’encadrement, voici pour rappel ce qui était proposé :

  • Améliorer les contrats des animateurs périscolaires afin de fidéliser les effectifs et réduire le travail lié aux nouveaux recrutements lors de chaque rentrée ;
  • Augmenter le nombre d’encadrants recrutés pour pallier les démissions ou non prises de poste constatées lors des dernières rentrées ;
  • Proposer aux enseignants ou aux ATSEM d’assurer la surveillance et l’accompagnement du temps périscolaire du midi sur la base du volontariat et rémunéré selon les conventions en vigueur, comme cela est pratiqué dans certaines communes. Cela pourrait permettre de mieux répartir les animateurs périscolaires sur les zones où il y aurait des besoins ;
  • Mettre en place des contrats avec des sociétés privées de service à la personne pour avoir du personnel seulement sur les créneaux horaires le nécessitant.

À notre niveau, les avancées ne sont pas lisibles et elles ne le sont pas non plus pour les parents qui se voient fermer l’accueil périscolaire pour leurs enfants, se retrouvant alors sans solution de garde du vendredi pour le lundi.

Des actions concrètes attendues

Nous constatons les tensions sur le métier d’animateurs, comme partout en France, et nous constatons également que les statuts et les salaires des animateurs ne sont pas à la hauteur des attentes que la société met sur ces personnels.

Nous attendons des actions concrètes pour apporter un meilleur cadre éducatif aux enfants."

(Communiqué de presse)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Deux ans de soutien à l’Ukraine pour l’association UKRaide

Le 24 février 2024 a marqué les deux ans du lancement de l’opération militaire spéciale russe contre l’Ukraine. Une guerre qui ne respecte pas le droit international et qui vise inlassablement des infrastructures non militaires telles que les écoles, les jardins d’enfants, les logements de particuliers ou encore les hôpitaux. En 2024, l’association UKRaide poursuit sa mobilisation en continuant d’acheminer des camions d’aide en Ukraine.

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Dijon recevra les Assises européennes de la transition énergétique en 2026

Alors que se tiendra à Dunkerque la 25ème édition des Assises européennes de la transition énergétique les 10, 11 et 12 septembre 2024, les trois co-organisateurs historiques de l’évènement – la Communauté urbaine de Dunkerque, Bordeaux Métropole et l’ADEME - annoncent l’entrée officielle de deux nouveaux territoires, Dijon et Strasbourg, dans l’organisation de cet évènement pour répondre collectivement aux défis cruciaux de la transition énergétique : le dérèglement climatique et la souveraineté énergétique nationale et européenne.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.58
pluie modérée
le 26/02 à 3h00
Vent
4.89 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
86 %