Feu vert pour les voitures de collection en zones à faibles émissions

Publié le 18/02/2022 - 14:00
Mis à jour le 18/02/2022 - 10:24

Les amateurs de belles mécaniques peuvent souffler. Paris, Reims, Rouen, Nice ont déjà garanti que les voitures de collection pourront continuer à rouler dans leurs zones à faibles émissions (ZFE) qui excluront progressivement les voitures et motos les plus polluantes.

Des arrêtés sont également à paraître à Strasbourg, Toulouse, Lyon et pour le Grand Paris, et en consultation à Saint-Étienne et Grenoble, a indiqué la Fédération française des véhicules d'époque (FFVE) lors d'une conférence de presse.

"Encouragements" du gouvernement

Les présidents des agglomérations concernées ont été "encouragés" fin janvier par le ministre des Transports à mettre en place des dérogations locales. "Les collectionneurs font vivre le patrimoine industriel, technique, économique et social que ces véhicules représentent", a souligné Jean-Baptiste Djebbari dans le courrier adressé aux présidents de métropoles. "Leur contribution à la pollution atmosphérique apparaît très limitée dans les agglomérations du fait de leur faible nombre et du kilométrage peu significatif qu'ils parcourent". Ils sortent en moyenne 14 fois et parcourent 950 kilomètres par an, selon une enquête de la FFVE.

1 % du parc automobile français

Concrètement, les véhicules âgés de plus de 30 ans, enregistrés par la FFVE pour obtenir la carte grise collection et ne servant donc pas de transport quotidien, pourront ainsi continuer à circuler toute la semaine dans ces zones qui vont progressivement interdire les vignettes Crit'Air 5, 4 puis 3 (diesel d'avant 2011 et essence d'avant 2006). Ainsi, l'accès aux 43 grandes agglomérations métropolitaines sera réservé aux Crit'Air 1, 2, vignettes vertes, et aux 400?000 véhicules immatriculés en collection, soit 1 % du parc automobile français.

Bientôt une nouvelle vignette ?

Ces dérogations locales doivent remplacer un passage par la loi. Une proposition de loi centriste visant à créer une vignette "historique" avait été votée début 2021 au Sénat, mais la majorité l'avait bloquée à l'Assemblée nationale, soulignant qu'il s'agissait d'une mesure "réglementaire". Cela dit, un projet de nouvelle vignette permettant d'identifier les véhicules de collection serait à l'étude. Reste à savoir si cet avantage accordé aux voitures de collection pourrait créer un effet d'aubaine pour les automobilistes qui voudraient continuer à rouler dans les ZFE avec des véhicules des années 1980 ou 1990. Selon la FFVE, les critères sont assez restrictifs pour écarter ce risque, même une "hausse des demandes" de cartes de grise de collection est attendue.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Après l’effondrement karstique, des commerçants de la rue de Vesoul impactés par les travaux de la piste cyclable…

C’en est trop pour plusieurs commerçants de la rue de Vesoul à Besançon ce lundi 22 juillet 2024… Une tranchée a été creusée pour créer la voie cyclable mais condamne l’accès à plusieurs magasins de la zone… Pour rappel, la rue a rouvert le 28 juin après quatre mois de fermeture suite à l’effondrement karstique.

Sondage – Pour vos vacances, avez-vous arrêter de prendre l’avion pour une question environnementale ?

Cette question de continuer de prendre l’avion ou non pour limiter son impact sur le réchauffement climatique est de plus en plus fréquente, en tous cas chez celles et ceux qui ont les moyens de prendre l’avion pour partir en vacances (90 % de la population mondiale n'a jamais pris l'avion). Et vous, avez-vous arrêter de choisir le moyen de transport pour une question environnementale ? C’est notre sondage de la semaine.

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.77
partiellement nuageux
le 25/07 à 06h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
99 %