Fièvre catarrhale ovine : François Sauvadet (UDI) soutient les éleveurs

Publié le 18/09/2015 - 18:37
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:59

François Sauvadet (UDI), député et président du conseil départemental de la Côte-d'Or, revient sur les efforts entrepris par le conseil départemental pour soutenir les éleveurs face à la fièvre catarrhale ovine (FCO). Le candidat aux élections régionales qui auront lieu le 6 et 13 décembre 2015 a affirmé en ce vendredi 18 septembre 2015 son soutien face au risque d'épidémie. 

PUBLICITÉ

Après la découverte de plusieurs cas de fièvre catarrhale ovine en Auvergne, le député François Sauvadet a annoncé que « le laboratoire départemental dispose des kits PCR (« réaction en chaîne par polymérase ») nécessaires pour réaliser en Côte-d’Or les tests prévus dans le cadre du dispositif national visant à établir un diagnostic de la situation actuelle« . Cette crise de FCO pourrait bien menacer le marché d’export de la viande française. La fièvre catarrhale ovine, aussi appelée « maladie de la langue bleue » est transmise par un moucheron et peut également toucher les bovins.  

15 cheptels concernés pour le moment

Les tests concerneraient 15 cheptels, c’est à dire entre 400 et 500 bêtes. Afin de rassurer les éleveurs, François Sauvadet a déclaré que le laboratoire département recevra de nouveaux kits PCR pour « poursuivre leurs exportations en attendant que se déploie la campagne de vaccination« .

Des délais et des coûts amoindris

« Le conseil départemental sera donc particulièrement actif pour fournir aux éleveurs les résultats d’analyse nécessaires pour répondre à leurs besoins exceptionnels, et ce dans les meilleurs délais » a affirmé le président du Département de la Côte d’Or, avant de poursuivre sur l’annonce d’un « effort sur la facturation de ces tests« .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.13
légère pluie
le 20/05 à 9h00
Vent
3.34 m/s
Pression
1008.64 hPa
Humidité
97 %

Sondage