Fin des IUFM : bonjour les ESPE

Publié le 04/07/2013 - 14:30
Mis à jour le 04/07/2013 - 14:30

Le président de l’Université de Franche-Comté, Jacques Bahi, et le Recteur d’académie, Eric Martin, ont présenté ce 3 juillet à Besançon, ce que sera la future Ecole supérieure du professorat et de l’éducation. Ouverture programmée à la rentrée prochaine.

 ©
©

Pour une meilleure formation

Conçues pour être les fers de lance du projet de refondation de l’école souhaité par le Gouvernement, les Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) ouvriront le 1er septembre 2013. Elles remplaceront les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). On en comptera une par académie. L’objectif étant d’assurer la formation initiale des enseignants du primaire et du secondaire comme par le passé, mais aussi d’assurer des missions de formation continue et de former les enseignants du supérieur.

Qu’est-ce qui va changer ?

Concrètement, cela passera par la mise en place d’une nouvelle formation davantage tournée vers la pratique professionnelle. Deux périodes de stages seront notamment proposées en Master 1 et au cours de la deuxième année de Master, les étudiants deviendront fonctionnaires stagiaires et apprendront leur métier en alternance.

La première année permettra ainsi de se préparer au concours du Ministère de l’éducation nationale (ndlr : l’admissibilité se fera à l’issue du Master 1). Dans le cas où les étudiants n’obtiendraient pas leur concours, ils auront toujours la possibilité de le repasser en deuxième année ou se verront proposer d’autres orientations vers des métiers connexes.

"Cela fait plusieurs années que nous travaillons sur l’alternance en Master, nous ne partons donc pas de zéro. C’est dans cet esprit que va être mis en place l’ESPE dans l’académie et c’est une formule plébiscitée par les étudiants", explique le Recteur.

Jusqu’à présent, 200 étudiants francs-comtois se sont déjà inscrits pour cette nouvelle rentrée pour ce qui concerne le 1er degré (professeur des écoles, conseiller principal d’éducation et documentaliste). Entre 350 et 400 inscriptions en Master 1 au sein des UFR sont aussi attendues pour le second degré. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 23 juillet sur www.fcomte.iufm.fr.

145 places dans le premier degré à la rentrée

Concernant les effectifs, les responsables académique et universitaire se veulent plutôt rassurant. "Si nous avons certes divisé par deux le nombre de candidats souhaitant devenir professeur des écoles entre 2009 et aujourd’hui, le nombre de postes a lui aussi été divisé par deux", souligne Eric Martin. Par ailleurs, 8000 postes supplémentaires verront prochainement le jour et tous les départs en retraite seront remplacés, prévient le Recteur.

En Franche-Comté, cela se traduit par une augmentation des places disponibles pour le premier degré notamment : passant de 82 à la rentrée 2012 à 145 à la rentrée 2013. Les étudiants boursiers peuvent également bénéficier du nouveau dispositif "Emplois d’avenir professeur" (EAP) et obtenir une aide pour financer leurs études. 40 postes ont déjà été pourvus ce printemps et 60 supplémentaires seront proposés dans l’académie à la rentrée 2013. "D’ici à 2015, ce sont 250 EAP qui seront mis en place en Franche-Comté", commente le recteur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

L’Université de Franche-Comté célèbre ses 600 ans d’existence

Le 21 novembre 1422, le Pape Martin V autorisait la fondation d’une université à Dole qui sera officiellement créée le 21 Jun 1423 par Philippe le Bon, Duc de Bourgogne. Six siècles plus tard, alors qu’elle a officiellement pris place à Besançon depuis 1691, l’Université de Franche-Comté est désormais l’une des dix plus vieilles universités de France et s’apprête à célébrer ses 600 ans d’existence. 

Bourgogne-Franche-Comté : les étudiants récompensés pour leur engagement

Jeudi 24 novembre s’est déroulée la remise des prix des 1ères Olympiades du développement durable de Bourgogne-Franche-Comté. Elles avaient pour objectif de sensibiliser les étudiants au développement durable et à la transition écologique, et de leur montrer qu’on peut agir au quotidien et adopter des gestes répondant aux enjeux climatiques.

Franche-Comté : ils offrent des livres dans les maternités pour sensibiliser sur le développement du langage

L’Association franc-comtoise pour la prévention en orthophonie (AFCPO) organise l'action nationale "1 bébé 1 livre" dans les maternités de Franche-Comté. Cette dernière bénéficie du haut patronage du ministère de la Culture et du ministère de la Santé et s’inscrit dans la lutte contre l’illettrisme.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.31
couvert
le 05/12 à 12h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
91 %