Formations médicales, pharmaceutiques, odontologiques : voici ce que vous devez savoir...

Publié le 25/04/2020 - 10:03
Mis à jour le 25/04/2020 - 12:53

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, apportent des précisions ce mois d'avril 2020 concernant le calendrier des concours et la mise en place de la réforme du second cycle des études en santé.

Organisation des concours : Première année commune aux études de santé (PACES) Epreuves classantes nationales (ECN) – internat d’Odontologie :

Les épreuves de PACES seront organisées à partir de la troisième semaine de juin par chaque faculté selon le calendrier déjà revu en lien avec la conférence des doyens.

Les Epreuves classantes nationales (ECN) pour l’accès à l’internat de médecine auront lieu du 6 au 10 juillet. Cette épreuve sous forme présentielle informatisée, organisée avec le Centre national de Gestion du ministère des Solidarités et de la Santé nécessitera des modalités logistiques spécifiques qui seront prochainement détaillées. Le concours d’internat d’odontologie aura lieu le 29 juin.

Les modalités précises d‘organisation de l’ensemble de ces épreuves, sont en cours de définition afin de respecter le plus strictement les consignes sanitaires ; elles seront communiquées ultérieurement. L’ensemble du dispositif demeure dépendant de l’évolution de la situation sanitaire.

Adaptation de la réforme du second cycle en deux temps : report des ECNi d’un an mais nouveau programme dès 2020

Compte tenu de la crise sanitaire actuelle et afin de préserver sa bonne mise en place, la réforme du second cycle des études en santé, résultat d’une longue et fructueuse réflexion collective, se fera en deux temps. Les ECN sont maintenues un an de plus et concerneront les étudiants entrant en première année du Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales en 2020. L’épreuve se tiendra une dernière fois au second semestre 2023.

Le nouveau référentiel de connaissances est mis en œuvre dès l’année 2020 ; il constituera le programme officiel des connaissances du second cycle et le support d’évaluation pour les ECN de 2023. Ce nouveau référentiel consensuel a été élaboré à la suite d’un important travail réalisé par la conférence des doyens et les collèges d’enseignants avec la participation des étudiants. Ce référentiel permet d’actualiser les items de connaissances aux savoirs actuels.

Le Certificat de Compétences Cliniques sera remplacé par des Examens cliniques Objectifs et Structurés (ECOS) établis à partir de situations cliniques de départ. Ils seront organisés par chaque UFR selon ses modalités propres pour valider le second cycle de la cohorte 2020-2023. Utilisé de longue date dans d’autres pays (Canada, Etats-Unis, Suisse...), l’objectif de ce mode d’évaluation est de confronter l’étudiant à des situations simulées et de tester ainsi sa pratique clinique en complément des stages.

L’année de transition 2020-2021 permettra de former les enseignants et étudiants aux nouvelles modalités pédagogiques souhaitées par tous, fondées sur le raisonnement clinique et l’acquisition de compétences plutôt que sur l’accumulation de connaissances.

La stratégie pédagogique est adaptée à la situation sanitaire

Les textes réglementaires sont modifiés au fur et à mesure afin que la participation massive des étudiants en santé à la prise en charge de la crise sanitaire ne pénalise pas leur cursus : révision des maquettes de stages, recul de la date de thèse jusqu’au 31 décembre 2020 pour les Docteurs juniors, révision des modalités de mobilité...

(Communiqué du Ministère de des Solidarités et de la Santé et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Confinement, cours à distance : une journée d’actions à Besançon en faveur des étudiants…

Trois actions se sont déroulées ce mardi 26 janvier 2021 sur le campus de la Bouloie à Besançon afin de dénoncer les conditions d'apprentissage des étudiants. La première s'est déroulée à l'UPFR où un peu plus d'une trentaine d'étudiants s'est retrouvée au stade de rugby vers 14h30 pour représenter symboliquement une salle de classe. Les deux autres actions (sites de UPFR et de l'UFR SJEPG) montraient des amphithéâtres vides, avec des étudiants fictifs... (voir notre vidéo)  

Crise sanitaire, salaires des profs… : plus de 200 manifestants devant le rectorat de Besançon

À l'appel d'une intersyndicale composée notamment de la FSU, de la CGT et de FO, les personnels de l'éducation nationale sont appelés à faire grève mardi pour faire entendre leur voix, à la veille d'un possible reconfinement. Ils étaient plus de 200 devant le rectorat de Besançon, principalement des enseignants et quelques lycéens.

Cantines à Besançon : les enfants mangeront chaque jour à la même table

Afin de répondre à l’évolution de la situation épidémique de Covid-19, le protocole sanitaire des écoles de premier degré de Besançon a été modifié. Les nouvelles consignes portent essentiellement sur l’organisation de la restauration scolaire. Les adaptations seront mises en place progressivement à partir du lundi 25 janvier 2021. 

« Etudiants ignorés et espoirs enterrés » : un appel à la mobilisation le 26 janvier sur le campus de Besançon

Alors que les étudiants vivent une année particulièrement difficile à cause de la crise sanitaire, 25 associations étudiantes dont la BAF appellent à la mobilisation le 26 janvier. A Besançon, une action s'organise sur le campus de Besançon dans le strict respect des gestes sanitaires.

Une nouvelle formation pour devenir professeur des écoles

Face à la demande croissante de néo-bacheliers souhaitant se préparer au métier de professeur des écoles, l'université de Franche-Comté (avec son INSPÉ, Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation), le rectorat et les services académiques, proposeront un parcours préparatoire au professorat des écoles (PPPE) sur le site de Belfort dès la rentrée 2021.

Covid-19 : le lycée de Dannemarie-sur-Crête fermé suite à une campagne de dépistage

+ origine probable de la contamination • Tous les élèves du lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète sont invités à rester chez eux depuis mercredi 20 janvier et ce pendant 7 jours. Cet établissement a fait l'objet d'une grande campagne de dépistage collective (18 et 19 janvier) pour tous les personnels et apprenants. Elle a permis permis de déceler une augmentation du nombre de cas contacts à risques (114) et du nombre de cas positifs (57).

Université de Franche-Comté : « une profonde inquiétude » de la part d’enseignants sur la réussite et la santé de leurs étudiants

Le Département de Mathématiques à l'université de Franche-Comté a adopté une motion faisant part de sa "profonde inquiétude concernant les conséquences de l'enseignement à distance" et demandant la réouverture de l'université aux étudiants, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier 2021.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.69
légère pluie
le 27/01 à 15h00
Vent
4.06 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %

Sondage