Avec deux nouveaux sièges, la gauche bénéficie d’un rééquilibrage

Publié le 17/06/2012 - 22:56
Mis à jour le 18/06/2012 - 16:43

Sans connaitre de vague rose comme au niveau national, la Franche-Comté assiste à un renforcement de la gauche avec l’élection de deux nouveaux députés PS et écologistes dans les deux circonscriptions de Besançon. Barbara Romagnan et Eric Alauzet ont éliminé deux députés UMP sortants.

législatives 2012

Onze députés UMP et deux PS en 2007, huit députés UMP, trois PS et un écologiste en 2012... La carte des législatives évolue au bénéfice de la gauche, mais il n’y a pas de bouleversement. C’est plutôt le service minimum qui plus est avec des écarts de voix prouvant que la poussée est limitée en voix, même si le Doubs compte maintenant trois députés de gauche sur cinq.

Le Vert Eric Alauzet, qui bénéficiait pourtant du soutien des socialistes, ne l’emporte qu’avec 108 voix d’avance sur le sortant UMP Jacques Grosperrin. Idem en Haute-Saône où Jean-Michel Villaumé (PS) ne devance Michel Raison (UMP) que de 246 voix. La première défaite électorale du maire de Luxeuil-les-Bains est d’autant plus amère.

C’est donc dans un mouchoir de poche que la gauche décroche deux de ses quatre sièges. C’était plus facile pour Pierre Moscovici qui frise les 50% dans le cadre de la seule triangulaire de la région et pour Barbara Romagnan qui bat la sortante UMP Françoise Branget avec une avance de presque cinq points. En 2007, la candidate socialiste avait échoué de 124 voix. C’est donc une belle revanche pour la conseillère générale du Doubs qui a rongé son frein pendant cinq ans.

La gauche aurait pu espérer plus de sièges dans le cadre de triangulaires, mais le Front national n’a pas confirmer ses scores de la présidentielle au premier tour des législatives. A tel point que seule la responsable régionale, Sophie Montel, était en mesure de se maintenir.

C’est Annie Genevard (UMP) dans le haut Doubs qui obtient le meilleur score avec 62,54% suivie par Damien Meslot (56,22%), Barbara Romagnan (54,73%), Marie-Christine Dalloz (54,61%) et Alain Chrétien (53,35%). A noter qu’il y a désormais trois femmes élues en Franche-Comté au lieu de deux en 2007.

Le Jura et le Territoire de Belfort ont reconduit tous les sortants UMP. Même le maire MRC de Belfort, Etienne Butzbach, bénéficiant pourtant du soutien officiel du PS, a échoué face au sortant UMP Michel Zumkeller. Il est vrai que ce dernier avait déjà tenu tête deux fois à Jean-Pierre Chevènement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Les taux de participation en Bourgogne-Franche-Comté à la mi-journée

Voici les taux de participation des différents départements de la région à midi. En Bourgogne-Franche-Comté, le taux de participation est de 13,87% contre un peu plus de 17 % en 2015 . En France, la participation est de 12,22 % en baisse de quatre points comparé aux dernières élections régionales.

Régionales en Bourgogne Franche-Comté : les candidats et la fusion des régions

Depuis 2015, la Bourgogne et la Franche-Comté font destin commun. Une fusion qui n'est pas pour autant acceptée par tous les habitants. Certains y voient une perte d'identité et de visibilité. Comment les candidats aux élections régionales voient-ils cette rivalité entre les deux ex régions et entre Besançon et Dijon ?

Régionales et Départementales 2021 : déplacement de trois bureaux de vote à Besançon

Dans le cadres des élection régionales et départementales de 20 et 27 juin 2021, la Ville de Besançon a essayé de maintenir les bureaux de vote à leur adresse habituelle mais trois d’entre eux ont dû être déplacé. Ces élections ont la particularité d’être un double scrutin simultané et nécessitent une organisation particulière, le nombre de bureau de vote passant de 68 à 136.

Poutine salue un sommet « constructif » avec Biden mais n’annonce rien

Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi 16 juin 2021 que son premier sommet avec son homologue américain Joe Biden avait été constructif, "sans animosité", mais n'a pas annoncé d'initiative concrète. Les deux hommes se sont retrouvés à Genève pour essayer d'apaiser les tensions très fortes entre les deux pays.

Régionales en Bourgogne-Franche-Comté : quel candidat répond le mieux à l’urgence climatique ?

+ Réaction EELV • Le Réseau Action Climat a publié ce jeudi 17 juin une analyse des programmes des quatre principaux candidats pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, au regard de leurs propositions pour faire face à l’urgence climatique et sociale. Alors que Marie-Guite Dufay (PS-PCF) et Denis Thuriot (LREM) proposent "des programmes insuffisants", Gilles Platret (LR) et Julien Odoul (RN) "sont largement à la traîne et ne tiennent visiblement pas compte de l’urgence climatique", selon l'étude.

Régionales 2021 : Gabriel Attal à Besançon en soutien au candidat LREM

Pour remplacer la venue de Jean Castex, c'est le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qui vient soutenir Denis Thuriot, candidat de la majorité présidentielle aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté lors d'un meeting à Besançon ce vendredi 18 juin 2021. Une dizaine de gilets jaunes se sont rendus sur place afin d'attendre l'arrivée du porte-parole du gouvernement.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.93
nuageux
le 20/06 à 12h00
Vent
3.56 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
14 %

Sondage