Franche-Comté : plus de 14 000 candidats passeront le brevet cette année

Publié le 29/06/2017 - 11:13
Mis à jour le 29/06/2017 - 11:13

Les épreuves du "nouveau brevet" démarrent ce jeudi 29 juin 2017 dans les collèges français y compris en Franche-Comté14 186 candidats vont devoir plancher...

1-dsc_1050.jpg
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Le nouveau brevet repose sur le contrôle continu ainsi sur trois épreuves obligatoires passées en classe de 3e. L’obtention du diplôme « atteste de la maitrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture » indique l’Académie de Besançon.

L’élève est reçu s’il obtient au moins 350 points sur 700. Le contrôle continu représente 400 points et le contrôle final 300. 

Les principales nouveautés du brevet

  • L’évaluation des huit composantes du socle commun de compétences, de connaissances et de culture entre dans le calcul des points pour l’obtention du DNB.
  • La physique-chimie, les sciences de la vie et de la Terre et la technologie sont désormais évaluées lors d’une épreuve terminale.
  • 8 heures d’épreuves écrites contre 7 heures jusqu’à présent
  • Une épreuve orale (exposé préparé par l’élève)
  • Une cérémonie républicaine de remise des diplômes aux élèves. 

Les épreuves obligatoires

  • Épreuve 1 : mathématiques, sciences et technologie.
  • Épreuve 2 : français, histoire-géographie, enseignement moral et civique (EMC).
  • Épreuve 3 : présentation à l’oral d’un exposé préparé par l’élève dans le cadre du parcours éducatif (parcours citoyen ; parcours d’éducation artistique et culturelle ; parcours avenir ) et des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) qui aboutissent à des réalisations concrètes, individuelles ou collectives, mobilisant plusieurs disciplines 

L’attribution des mentions

  • + de 420 points ? mention assez bien
  • + de 490 points ? mention bien
  • + de 560 points ? mention très bien

Le brevet en chiffres…

14 186 candidats scolaires sont inscrits dans l’académie de Besançon à la session de juin 2017 du diplôme national du brevet (DNB), dont :

  • 13 613 candidats dépendant d’établissements sous tutelle du ministère de l’Éducation nationale (MEN) ;
  • 13 candidats scolaires du centre national d’enseignement à distance (CNED) ;
  • 560 candidats issus d’établissements agricoles. Ces élèves présentent une série professionnelle du DNB du ministère de l’Éducation nationale.

À ces candidats s’ajoutent :
177 candidats individuels (élèves scolarisés au-delà de la troisième, adultes non inscrits à une préparation au DNB dans un établissement).

Le nombre de candidats scolaires diminue de 142 jeunes (- 1,0 %) toutes séries confondues. On dénombre 14 186 inscrits dont 12 794, pour la série générale et 1 392 pour la série professionnelle.

Pour rappel :

  • Session 2016 : 14 328 candidats (- 169 candidats, soit une baisse de 1,2 %)
  • Session 2015 : 14 497 (+ 481, soit une hausse de 3,4 %)
  • Session 2014 : 14 016 (+ 526 candidats, soit une hausse de 3,9 %) 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

carte scolaire • Après la tenue du CTSD (comité technique spécial départemental) ce mardi suite au recomptage des élèves dans les classes, l'inspecteur d'académie du Doubs a fait le point sur les ouvertures et fermetures de classes dans le département pour cette rentrée 2019. 

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

8.900 élèves (3.400 en maternelle et 5.500 en école élémentaire) ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon. Des effectifs stables et une rentrée sereine malgré le manque places toujours problématique dans les cantines de la ville. Des études sont en cours pour augmenter la capacité de production et d'accueil...

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

Annie Genevard soutient les employeurs d’apprentis du secteur agricole

Annie Genevard soutient les employeurs d’apprentis du secteur agricole

Au printemps dernier, la députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale avait alerté le ministre de l’Agriculture sur les limites de l’aide unique octroyée aux employeurs d’apprentis dans le secteur agricole. Didier Guillaume vient d'annoncer qu’il soutiendra une demande d’élargissement de l’enveloppe nécessaire au financement de l’aide pour les petites entreprises.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.62
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage