Alerte Témoin

Françoise Branget (UMP): le tram est nécessaire, mais...

Publié le 04/11/2008 - 09:39
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:04

Dans un communiqué, Françoise Branget, députée et conseillère municipale de Besançon estime que «le TCSP (transport en commune en site propre) est nécessaire », mais met en garde contre « un endettement périlleux ».

1225788201.jpg
Françoise Branget aux côtés de Jean Rosselot au conseil municipal © carvy

Et d'évoquer un certain nombre de suggestions reposant sur «une meilleure utilisation du réseau existant» :

«Besançon, écrit-elle, a l'avantage d'être dotée d'une croix ferroviaire qui traverse la ville du nord eu sud et de l'est à l'ouest permettant de desservir ainsi les entrées de ville (route de Vesoul, Dole, Belfort et Pontarlier). Nous pourrions dès lors adapter ce réseau aux nouvelles exigences de transport notamment en créant deux haltes ferroviaires majeures : une à hauteur de la ZAC des Hauts de Chazal, permettant ainsi de desservir le Centre hospitalier universitaire et ses 6600 salariés, la nouvelle faculté de médecine et de pharmacie, le futur institut de cancérologie, et plus généralement le Pôle santé et ses entreprises.

Cette utilisation et réorganisation du réseau ferré existant est d'autant plus opportune que l'installation d'une nouvelle gare et de la nouvelle ligne à grande vitesse développent un nouvel axe structurant et va libérer le réseau actuel. Dans la même perspective, une halte pourrait être prévue au niveau de la porte Rivotte afin de desservir la Boucle, les nouveaux équipements culturels et touristiques : le FRAC, la CNJR, la SMAC, et bien sûr la Citadelle», estime la députée qui suggère également «qu'il est essentiel de s'appuyer sur l'excellence du réseau de bus actuel et de développer de nouvelles lignes en site propre» en privilégiant pour le centre ville « des bus électriques non polluants et silencieux».

«Besançon, à l'instar de villes comparables, n'a nul besoin de dépenser son potentiel fiscal dans un TCSP de plus de 200 millions d'euros, encore moins de ponctionner toujours davantage les entreprises par le biais du versement transport. Cet investissement serait plus judicieux pour dynamiser le tissu économique local, favoriser l'implantation de nouvelles entreprises, et ainsi soutenir l'emploi dans une conjoncture difficile », conclut Françoise Branget.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Les maires écolo et la 5G : le pouvoir n’est peut-être pas là où on le croit…

Lors de la campagne pour le second tour de l'élection municipale, le sujet du déploiement de la 5G à Besançon avait été remis sur le tapis notamment par le candidat de la droite Ludovic Fagaut. À cette question, Anne Vignot la candidate EELV qui a été élue le 28 juin dernier a toujours précisé qu'elle n'est pas pour, tout comme de nombreux maires écologistes… Mais concrètement, que les maires soient pour ou contre, peuvent-ils décider du déploiement ou non de la 5G pour leur ville ?

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Groupe d’Eric Alauzet au conseil municipal :  » On essaiera d’être les plus objectifs possible, on ne sera pas dans l’opposition systématique »

Trois heures avant le premier conseil municipal d'installation de la nouvelle maire de Besançon Anne Vignot ce vendredi 3 juillet 2020, Eric Alauzet a tenu une conférence de presse pour présenter son groupe politique au conseil, mais aussi pour énoncer cinq sujets que la maire devra "empoigner" dès ces prochains mois.

Jacques Grosperrin écrit à Anne Vignot

Le sénateur LR et colistier en position non éligible sur la liste "Besançon Maintenant !" de Ludovic Fagaut a écrit une lettre ouverte à la future maire de Besançon avant l'installation du nouveau conseil municipal. L'ancien chef de l'opposition sous l'ère de Jean-Louis Fousseret revient sur l'abstention et demande à Anne Vignot pragmatisme et rassemblement dans l'intérêt général.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.61
    nuageux
    le 11/07 à 6h00
    Vent
    1.05 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    92 %

    Sondage