Alerte Témoin

Front de Gauche : « Le problème c'est le banquier, pas l'immigré ! »

Publié le 25/05/2012 - 21:20
Mis à jour le 25/05/2012 - 21:20

Dans le prolongement du rassemblement antifasciste organisé lundi dernier place Pasteur à Besançon, le Front de Gauche réaffirme sur la première circonscription du Doubs « le caractère anti-FN de sa candidature ».

législatives 2012

« Avec un score à 19,19% des voix au premier tour de la présidentielle dans le Doubs, et à 16,15% sur la première circonscription, le FN ne peut plus être ignoré ni imité, comme ce furent les stratégies respectives du PS et de l’UMP. Il doit être considéré comme une cible prioritaire de la défense de l’intérêt général et par conséquent ouvertement et méthodiquement combattu, par la dénonciation argumentée », écrit Emmanuel Girod, candidat Front de Gauche aux législatives

« Le dégonflement de la crue frontiste passe donc d’abord par la disqualification démontrée des stigmatisations par la droite depuis dix ans dans les médias : non la crise n’a pas sa cause dans la décadence morale des jeunes, la paresse des travailleurs abonnés aux 35h, la mentalité d’assisté des chômeurs et des bénéficiaires des aides sociales, le laxisme des magistrats, l’esprit dépensier des services sociaux de l’État et des politiciens de gauche, le parasitisme des étrangers, etc. », pousuit-il.

 « La crise s’explique parce que nous sommes sous la tutelle de traités européens qui organisent la libéralisation de l’économie et la concurrence de tous les travailleurs (…). Or le Front National est favorable au libéralisme économique, pro-capitaliste et défend un régime politique où le pouvoir exécutif sera encore renforcé ! Voilà les questions de fond qui devront être discutées et que le Front de Gauche adressera au candidat du Front National ! Nous ne laisserons donc rien passer, nous ne lâcherons rien, nous n’éviterons aucune confrontation ! A bon entendeur… », conclut Emmanuel Girod.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.31
légère pluie
le 05/06 à 9h00
Vent
6.22 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
90 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune