Front national : un déficit de 67 599 voix

Publié le 11/06/2012 - 17:49
Mis à jour le 12/06/2012 - 07:48

Avec 74 370 voix et 14,79 % des suffrages exprimés au premier tour des législatives en Franche-Comté, le Front national fait un score nettement supérieur à 2007 (5,25%). Il peut même se réjouir d’avoir occasionné une triangulaire dans la quatrième du Doubs où est positionnée Sophie Montel, responsable régionale du parti. Mais...

conseil_regional_seance_30.10.09_006.jpg
Sophie Montel ©archives carvy

législatives 2012

PUBLICITÉ

Mais à y regarder de plus près et à se référer à la présidentielle, le Front national enregistre un net recul par rapport au score de Marine Le Pen qui avait obtenu 141 969 voix (21,29%). Il manque donc 67 599 voix dans les quatre départements francs-comtois entre le premier tour de la présidentielle et celui des législatives de dimanche. Pas étonnant donc que le nombre de triangulaires soit réduit.

De surcroit, il est beaucoup plus difficile d’obtenir 12,5% des inscrits avec une participation de 62% comme ce fut le cas dimanche, que de 82% le 22 avril. Il est vrai aussi que de nombreux candidats du parti d’extrême droite ne se sont guère montrés pendant la campagne. Tout le monde n’a pas la faconde de Marine Le Pen ou de Sophie Montel.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.55
légère pluie
le 20/05 à 3h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1007.39 hPa
Humidité
99 %

Sondage