Frontière suisse : une pétition contre la fermeture de douanes

Publié le 30/11/2016 - 16:38
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:04

Le Groupement Transfrontalier Européen a déposé ce mercredi 30 novembre 2016, la pétition contre la fermeture de poste de douanes entre la France et la Suisse auprès du Grand Conseil. En tout plus de 7 000 signatures ont été récoltées.

PUBLICITÉ

« Non à la fermeture des petites douanes« , c’est ainsi que s’intitule la pétition déposée par le Groupement Transfrontalier Européen (GTE) ce mercredi 30 novembre 2016 au matin au secrétariat du parlement cantonal genevois.

4 postes de douanes ouvriront plus tard

C’est suite à l’annonce en septembre 2016 du ministre genevois des Transports de fermeture de 4 postes de douanes. L’élu a décidé de retarder à 8h30 au lieu de 6 heures du matin l’ouverture des passages frontaliers de Certoux, Soral 2, Sézegnin et Chancy 2. Ces communes frontalières dénoncent depuis plusieurs années les nuisances d’un trafic constant.

GTE veut des discussions

Pour GTE cette pétition vise à « renforcer la position des élus français qui réclament qu’il y ait concertation et discussion plutôt que des décisions unilatérales« . Pour autant, le Groupement est prêt à échanger avec le ministre de transports sur d’autres possibilité, comme des développements alternatifs de l’automobile.

Le département genevois des Transports n’a pas encore fixé de date pour l’ouverture plus tardive des douanes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.11
légère pluie
le 20/05 à 18h00
Vent
2.56 m/s
Pression
1010.5 hPa
Humidité
93 %

Sondage