Fusion des régions : le dialogue syndical sera long selon la CFDT

Publié le 12/07/2015 - 17:05
Mis à jour le 12/07/2015 - 17:30

Les sections CFDT des régions Bourgogne et Franche Comté travaillent étroitement ensemble depuis 2014. Leurs secrétaires ont participé le 10 juillet à la rencontre organisée par les deux régions, suite à la demande intersyndicale (CFDT, CGT, UNSA, FSU), au sujet de l'harmonisation du temps de travail, des régimes indemnitaires et du dialogue social.

ob_61a6cb0094fc9f530cca8a7b20c8fd21_cfdt-logo12.jpg
ob_61a6cb0094fc9f530cca8a7b20c8fd21_cfdt-logo12.jpg

RDV dans six mois

PUBLICITÉ

Le résultat à l’issue de cette rencontre est qu’« il n’y aura pas d’harmonisation globale et générale pour janvier 2016. » « La CFDT regrette que le dialogue social qui s’énonce d’habitude comme : information, concertation et négociation, n’aborde qu’à peine la seconde phase à moins de 6 mois de la fusion ! Il est clair que la phase de négociation nous est refusée pour 2015 », indiquent dans un communiqué les sections CFDT Bourgogne Franche-Comté.

Et bien que « sans naïveté sur les objectifs des élus », la CFDT a décidé de « jouer le jeu et de participer à ces groupes de travail. » Tout en précisant qu’à ce jour, « seules la CFDT et FSU se sont engagées dans la démarche, CGT et UNSA réservant leur réponse, FO refusant leur participation. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 33.17
ciel dégagé
le 26/06 à 9h00
Vent
2.44 m/s
Pression
1021.93 hPa
Humidité
64 %

Sondage