Futur éco-quartier Grette-Brulard : "Faire émerger un projet urbain du XXIe siècle"

Publié le 08/12/2021 - 17:45
Mis à jour le 09/12/2021 - 08:35

Lors du conseil municipal de Besançon le 9 décembre, les autorisations de signature du marché relatif à l’étude urbaine des sites de Grette Brulard (ancien quartier des 408) et des Polygones seront soumises au vote des élus. La maire de Besançon et son adjoint à l’urbanisme imaginent l’avenir de cet ensemble en éco-quartier.

Cette étude a pour objet la reconversion de trois sites contigus situés entre le centre ancien et les zones d'extensions périphériques de Besançon. Si leur aménagement peut s'opérer de façon indépendante dans le temps, leur devenir doit être pensé de manière globale selon la Ville de Besançon.

© Ville de Besançon

"Il faut transformer" la ville de Besançon

"Une ville attractive est une ville capable de se transformer en répondant aux attentes des habitants ; quand des gens viennent à Besançon, ils tombent sous le charme, mais ils ne se projettent pas, on a un très gros déficit de ce côté-là, il faut donc la transformer" a déclaré Anne Vignot, maire de Besançon mercredi matin.

Pour la Ville, cet ensemble représente "une opportunité d'offrir une plus grande cohérence urbaine à cette partie de la ville tout en conciliant développement et mise en valeur des espaces naturels."

L'idée serait de créer "un nouveau quartier adapté au confort des familles", avec notamment des espaces verts, un corridor écologique, des terrasses, des espaces communs et privatifs. Pour les bâtiments, "il n'y a pas encore de projection à ce jour" souligne Aurélien Laroppe, adjoint en charge de l'Urbanisme. Toutefois, une chose est sûre : "oui, ce quartier sera labellisé éco-quartier ce qui est aujourd'hui indispensable", assure-t-il, l'objectif étant de "faire émerger un projet urbain du XXIe siècle". Les bâtiments devront notamment viser la sobriété énergétique et la baisse des émissions de CO2.

© Ville de Besançon

Un réaménagement "exemplaire" et "vitrine d'une nouvelle façon de vivre en ville"

La collectivité entend se donner les moyens de développer, à travers l'aménagement de ce grand site de 32 ha, un nouveau morceau de ville "exemplaire", "vitrine d'une nouvelle façon de vivre en ville, conciliant nature et développement et répondant aux défis du développement durable". Afin de déterminer le projet urbain pour ces sites, une consultation pour une étude urbaine a été organisée.

© Ville de Besançon

Ce que les élus vont voter en conseil municipal

Il est proposé au conseil municipal d'autoriser la maire de Besançon ou son représentant à signer l'accord-cadre composite de prestations intellectuelles constituant l'étude urbaine des sites de Grette-Brulard et des Polygones avec l'équipe attributaire de la consultation pour un montant de 197.800€ HT pour la partie du marché ordinaire et pour un montant maximum de 180.000€ HT pour la partie à bons de commande.

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.55
légère pluie
le 26/02 à 21h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
89 %