Futur éco-quartier Grette-Brulard : "Faire émerger un projet urbain du XXIe siècle"

Publié le 08/12/2021 - 17:45
Mis à jour le 09/12/2021 - 08:35

Lors du conseil municipal de Besançon le 9 décembre, les autorisations de signature du marché relatif à l'étude urbaine des sites de Grette Brulard (ancien quartier des 408) et des Polygones seront soumises au vote des élus. La maire de Besançon et son adjoint à l'urbanisme imaginent l'avenir de cet ensemble en éco-quartier.

Cette étude a pour objet la reconversion de trois sites contigus situés entre le centre ancien et les zones d'extensions périphériques de Besançon. Si leur aménagement peut s'opérer de façon indépendante dans le temps, leur devenir doit être pensé de manière globale selon la Ville de Besançon.

© Ville de Besançon

"Il faut transformer" la ville de Besançon

"Une ville attractive est une ville capable de se transformer en répondant aux attentes des habitants ; quand des gens viennent à Besançon, ils tombent sous le charme, mais ils ne se projettent pas, on a un très gros déficit de ce côté-là, il faut donc la transformer" a déclaré Anne Vignot, maire de Besançon mercredi matin.

Pour la Ville, cet ensemble représente "une opportunité d'offrir une plus grande cohérence urbaine à cette partie de la ville tout en conciliant développement et mise en valeur des espaces naturels."

L'idée serait de créer "un nouveau quartier adapté au confort des familles", avec notamment des espaces verts, un corridor écologique, des terrasses, des espaces communs et privatifs. Pour les bâtiments, "il n'y a pas encore de projection à ce jour" souligne Aurélien Laroppe, adjoint en charge de l'Urbanisme. Toutefois, une chose est sûre : "oui, ce quartier sera labellisé éco-quartier ce qui est aujourd'hui indispensable", assure-t-il, l'objectif étant de "faire émerger un projet urbain du XXIe siècle". Les bâtiments devront notamment viser la sobriété énergétique et la baisse des émissions de CO2.

© Ville de Besançon

Un réaménagement "exemplaire" et "vitrine d'une nouvelle façon de vivre en ville"

La collectivité entend se donner les moyens de développer, à travers l'aménagement de ce grand site de 32 ha, un nouveau morceau de ville "exemplaire", "vitrine d'une nouvelle façon de vivre en ville, conciliant nature et développement et répondant aux défis du développement durable". Afin de déterminer le projet urbain pour ces sites, une consultation pour une étude urbaine a été organisée.

© Ville de Besançon

Ce que les élus vont voter en conseil municipal

Il est proposé au conseil municipal d'autoriser la maire de Besançon ou son représentant à signer l'accord-cadre composite de prestations intellectuelles constituant l'étude urbaine des sites de Grette-Brulard et des Polygones avec l'équipe attributaire de la consultation pour un montant de 197.800€ HT pour la partie du marché ordinaire et pour un montant maximum de 180.000€ HT pour la partie à bons de commande.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Aucun pass sanitaire ne sera demandé lors des meetings politiques…

C’est une nouvelle qui va en faire grincer des dents plus d’un… Le Conseil constitutionnel (saisi par 60 députés de la France Insoumise) a validé ce vendredi 21 janvier 2022 le projet de loi concernant le pass vaccinal. Les sages ont toutefois refusé la possibilité pour les organisateurs de meetings politiques de demander un pass sanitaire aux participants.

Quatre députés du Doubs signent une tribune en faveur d’une « fin de vie libre »

Les Jeunes avec Macron (JAM) de Bourgogne-Franche-Comté ont rédigé ce mois de janvier 2022 une tribune afin de ramener dans le débat national la question du choix de la fin de vie. Fannette Charvier, Eric Alauzet, Denis Sommer et Frédéric Barbier, députés du Doubs, ont co-signé cette dernière.

A Besançon, le portrait d’Emmanuel Macron goudronné pour ses bilans climatique et social

Pendant que Emmanuel Macron inaugurait la présidence française de l’Union européenne ce mercredi 19 janvier, des activistes d’Action non-violente COP21 ont souillé des portraits officiels du président pour dénoncer son bilan climatique et social. Ils pointent "le sabotage climatique" du quinquennat d'Emmanuel Macron et appellent à la mobilisation.

Fermeture du pont de la République aux voitures : une idée « absurde » pour les élus de Besançon maintenant

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé le 7 janvier dernier la fermeture du pont de la République à la circulation des voitures au printemps-été 2022. Une décision qualifiée d'"absurde" dans une lettre ouverte du 19 janvier écrite par Claude Varet, conseillère municipale de Besançon maintenant, qui appelle la maire à y renoncer en l'invitant à lancer "un grand chantier visant l’étude de toutes les mobilités."
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -3.55
peu nuageux
le 22/01 à 6h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
100 %

Sondage