Gazole non-routier : 60 entreprises manifestent devant la prefecture de Région

Publié le 06/11/2018 - 10:16
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:16

Plus de 60 entreprises se sont mobilisées ce 5 novembre 2018 devant la Préfecture de Région à Dijon contre le projet de loi sur le Gazole non routier. Cette manifestation s'est effectuée autour de Vincent Martin, président de la FRTP Bourgogne-Franche-Comté (fédération régionale des travaux publics de Bourgogne-Franche-Comté).  

PUBLICITÉ

La FRTP BFC a pris connaissance de l’intention du gouvernement de mettre fin au taux re?duit de la taxe inte?rieure de consommation sur les produits e?nerge?tiques (TICPE) applique? au gazole non-routier (GNR), notamment pour les entreprises de Travaux Publics (le secteur agricole serait e?pargne? par cette nouvelle mesure). Cette mesure figurerait dans le projet de loi de finances pour 2019 qui a e?te? pre?sente? au Conseil des ministres du 24 septembre 2018.

Pourquoi avoir organisé cette manifestation ?

« Parce que le gouvernement impose des mesures a? la profession sans aucune concertation, parce que les entreprises devront se « de?brouiller » avec les variables d’ajustements que sont l’investissement et les salaires, parce que le ro?le d’une Fe?de?ration consiste a? de?fendre les entreprises de Travaux Publics et les emplois de nos territoires », explique la FRTP Bourgogne-Franche-Comté.

Une me?thode « sans concertation »

Les entrepreneurs de Travaux Publics se disent « abasourdis par la brutalite? de la me?thode ! », suite à la mesure prise par le gouvernement. « Elle n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les acteurs e?conomiques concerne?s. Elle n’aurait en outre aucun caracte?re progressif qui est pourtant un principe de bonne politique fiscale pour donner de la pre?visibilite? et de la visibilite? aux entreprises« , est-il précisé.

Quelles conséquences ?

La suppression du taux re?duit de taxe inte?rieure de consommation sur les projets e?nerge?tiques (TICPE) sur le Gazole Non Routier « repre?sentera une augmentation d’impo?ts de pre?s de 700 millions d’euros pour la seule filie?re des travaux publics sur les 900 millions d’euros d’e?conomies budge?taires attendues par le gouvernement », explique la FRTP BFC.

« Les 1100 entreprises re?gionales de Travaux Publics verront leur marge baisser de l’ordre de 40% a? 60% selon la spécificité de l’entreprise (en effet, les Travaux Publics sont fortement mécanisés notamment pour l’activité terrassement), dans une filière qui se caracte?rise de?ja? par un faible taux de marge net de l’ordre de 2% du chiffre d’affaire. De fait, la suppression du taux re?duit sera extre?mement lourde de conse?quences. »

2000 embauches compromises pour la région ?

Selon la fédération, il va de soi que l’absorption d’un « tel surcou?t » ne se fera pas sans casse sociale a? la fois sur les niveaux de re?mune?ration des salarie?s mais aussi en matie?re de formation (re?duction des budgets de?die?s, conse?cutivement a? la re?forme de formation professionnelle). « Autant dire que les 2000 embauches pre?vues sur les 11 000 emplois directs en re?gion BFC en seraient ipso facto fortement impacte?s… », nous précise-t-on.

Le GNR c’est quoi ?

Le GNR est un me?lange d’hydrocarbures trace? et colore? en rouge afin de s’assurer que son usage est restreint a? des applications industrielles, aux Travaux Publics et agricoles pour lesquelles l’Union europe?enne a dans sa directive de 2003 reconnu la pertinence d’une re?duction fiscale, en rappelant dans ses conside?rants : « Les produits e?nerge?tiques utilise?s comme carburant a? certaines fins industrielles et commerciales et ceux utilise?s comme combustible sont normalement taxe?s a? des niveaux infe?rieurs a? ceux applicables aux produits e?nerge?tiques utilise?s comme carburant », conclut la fédération.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Les Eco’lié.e.s, (collectif de lycéens, collégiens et étudiants) suite à l’initiative de l’ECOllectif du 15 mars, effectuent une marche pour le climat ce vendredi 24 mai 2019 à Besançon. Le top départ a été donné à 10h30, Place de la Révolution. Des rassemblements s'étaient formés au préalable devant les établissements scolaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 34.75
nuageux
le 23/07 à 12h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1018.79 hPa
Humidité
45 %

Sondage