GE: Bruno Le Maire arrive à Belfort sous les huées

Publié le 03/06/2019 - 16:31
Mis à jour le 03/06/2019 - 16:39

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire est arrivé ce lundi 3 juin 2019 à Belfort sous les huées et les sifflets de centaines de personnes qui s'étaient réunies un peu plus tôt pour une assemblée générale convoquée par les syndicats de General Electric, après l'annonce d'un vaste plan social.

 ©
©

Le ministre de l'Economie, dont le cortège officiel était précédé de motards de la police, s'est engouffré dans un bâtiment, face au lieu de l'AG, particulièrement conspué par une vingtaine de gilets jaunes qui s'étaient placés au premier rang des manifestants, selon des journalistes de l'AFP.

Le ministère de l'Economie avait annoncé dimanche que Bruno Le Maire se rendrait à Belfort pour "échanger avec les représentants des salariés de General Electric ainsi que les élus locaux au sujet de la situation actuelle de l'entreprise et de l'avenir industriel du site".

Plus de 700 manifestants

"Pour défendre les salariés, pour défendre les retraités, pour défendre les gilets jaunes, on est là, même si Macron le veut pas", ont scandé les manifestants, au nombre de 700 à 900 selon la police.

"Aujourd'hui, nous sommes là pour une chose : stopper ce plan massif de délocalisations hors de Belfort", avait lancé auparavant, à la tribune de l'AG des syndicats, Philippe Petitcolin (CFE-CGC). 

"C'est ce que nous allons demander au gouvernement, le gouvernement qui se dit vigilant, le gouvernement qui ne connaît pas le dossier, qui ne connaît pas le marché", avait-il poursuivi.

"Aujourd'hui, le gouvernement est le seul à pouvoir nous aider, le seul à pouvoir négocier avec les patrons de General Electric américains", avait souligné le syndicaliste, selon lequel "supprimer 800 emplois, c'est supprimer le business gaz" de GE.

800 emplois supprimés à Belfort

General Electric emploie quelque 4.300 salariés à Belfort, dont 1.900 dans son entité gaz. Mardi, il avait annoncé sa volonté de supprimer plus de 1.000 postes en France, dont 792 dans cette entité qui produit des turbines à gaz et 252 dans d'autres entités dédiées aux "fonctions supports".

(Selon AFP)

Crédit photo : Bertrand Chevalier

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Emploi des femmes : des inégalités salariales persistantes en Bourgogne Franche-Comté, mais de plus en plus de femmes en emploi

En Bourgogne-Franche-Comte?, comme en France métropolitaine, le développement de l’activité féminine progresse selon une étude menée par l'Insee publiée le 5 mars 2021 à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes (8 mars). Toutefois, les inégalités salariales entre les hommes et les femmes sont toujours importantes.

La Suisse vote sur l’initiative anti-burqa

Les Suisses doivent décider ce dimanche d'adopter ou non l'interdiction de se dissimuler le visage, une mesure qui vise les rares femmes qui portent le niqab dans le pays alpin. Si le oui devait l'emporter, la Suisse rejoindrait la France, l'Autriche, la Bulgarie, la Belgique et le Danemark en bannissant le voile intégral.

Affouage 2021 à Besançon : la Ville permet à des foyers de se fournir en bois de chauffage à bon prix

Inscriptions jusqu'au 19 mars • L’état sanitaire en forêt communale de Besançon a conduit à l’exploitation d’arbres dépérissants et à la production importante de bois de qualité chauffage. Dans ce contexte, le conseil municipal a souhaité recourir à l’affouage afin de valoriser ce bois de chauffage et permettre aux bénéficiaires de satisfaire leurs besoins domestiques.

Décès de Paulette Guinchard : une minute de silence observée à 12h00

La Ville de Besançon a décidé de mettre ses drapeaux en berne le jour des obsèques de Paulette Guinchard.Une minute de silence sera observée ce vendredi 5 mars 2021 à 12h00 en mairie sur l’esplanade des droits de l’Homme. Figure de la vie politique à Besançon et ancienne secrétaire d'État aux personnes âgées, elle est décédée ce jeudi 4 mars 202 à l'âge de 71 ans. Un registre de condoléances sera ouvert jusqu’à ses obsèques en mairie.

Violences conjugales : ouverture d’une permanence pour le droit des femmes à Métabief 

Suite à l’augmentation des faits de violences conjugales relevés sur de la Communauté de Communes du Mont d’Or et des Deux Lacs, la municipalité de Métabief a souhaité porter assistance aux femmes et aux familles en difficulté via le CIDFF : Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles. Il sera ouvert une fois par mois le mercredi après-midi.

À la rencontre de Gérard Vives, parrain de l’événement bisontin Lundisociable

Après être entré dans la vie des Français il y a presque 30 ans avec la série "Les filles d'à côté", Gérard Vives a continué sa carrière à la télévision, mais aussi dans le sport. Cette année, il a accepté d'être le parrain de Lundisociable qui se tiendra le 8 mars 2021 au Kursaal de Besançon. Il nous en parle...
Lundisociable
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.58
peu nuageux
le 09/03 à 3h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
87 %

Sondage