Grand Besançon : un budget de 257,7 millions d’euros

Publié le 29/03/2012 - 15:13
Mis à jour le 29/03/2012 - 18:04

Le budget primitif consolidé du Grand Besançon pour l’année 2012 s’élève à 257,7 millions d’euros, en hausse de 31 % par rapport à 2011. Cela traduit une montée en puissance des investissements, au premier rang desquels le tramway qui représente environ 30% du budget. En effet, les investissements seront cette année de 125 millions avec un recours à l’emprunt de 44,7 millions.

tramway_perspective_chopard-e11b_rra.jpg
Le tramway représente 75,2 millions d'euros, soit environ 30% du budget 2012 de la CAGB © doc. cagb
PUBLICITÉ

Selon un communiqué de la CAGB, « ce budget est fortement orienté vers l’investissement, facteur clé de la reprise économique. Il repose sur des financements diversifiés et maîtrisés, dont l’épargne occupe une bonne part. De la sorte, le recours à l’emprunt est réduit et les contributions demandées aux contribuables sont équitables et raisonnables ».

« Cette année encore, le Grand Besançon affirme sa volonté de poursuivre des investissements. Malgré un gel des dotations de l’Etat, qui se traduit par une diminution des recettes de 1,2 millions d’euros, ce budget est en hausse significative par rapport à l’année précédente : l’accroissement est de 61,3 millions d’euros, soit une augmentation d’une année à l’autre de 31 % », précise le communiqué.

125 millions d’euros, dont 75,2 millions pour le tramway, seront investis en 2012 pour « structurer et équiper le territoire ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.63
pluie modérée
le 19/10 à 12h00
Vent
4.7 m/s
Pression
1008.34 hPa
Humidité
93 %

Sondage