Gens du voyage : bientôt une nouvelle aire d'accueil dans le Grand Besançon

Publié le 11/05/2018 - 14:59
Mis à jour le 11/05/2018 - 17:32

L'agglomération du Grand Besançon prévoit l'ouverture d'ici le printemps 2020 d'une aire de très grand passage pouvant accueillir jusqu'à 250 caravanes. Cette zone de six hectares devrait se situer à cheval sur deux communes, depuis la RD67 qui relie Besançon à Gray. Et contrairement à ce qu'on pourrait penser de prime abord, ce n'est pas pour déplaire aux maires des villages concernés... 

img_20140616_175019.jpg
Les caravanes installées à Pouilley-les-Vignes ©Alerte témoin - V.H
PUBLICITÉ

Plusieurs aires d’accueil des gens du voyage – moins volumineuses – existent déjà dans le Grand Besançon : à la Malcombe, à Thise, à Pirey, aux Montboucons, à Marchaux-Chaudefontaine… Pourtant, elles sont loin de rencontrer les critères établis par le schéma départemental, en œuvre depuis 2013. Pour être conforme à ce dernier, l’Agglomération devrait être dotée de douze installations familiales, un chiffre bien différent de ce qu’elle affiche aujourd’hui.

A cheval sur Champagney et Chemaudin-les-Vaux

D’où la nécessité pour le Grand Besançon de créer cette aire d’accueil de très grands passages, qui pourra recevoir près de 250 caravanes, avec des installations d’eau, d’électricité et de déchets ménagers sur place. Le lieu de construction de cette zone est déjà décidé : ce sera sur un champ de six hectares placé sur les communes de Champagney et Chemaudin-et-Vaux.  Entre la route départementale 67, qui relie Besançon et Gray, et l’autoroute A36.

« On espère enrayer les installations illicites »

Cette aire sera ouverte aux gens du voyage seulement quelques mois par an, entre avril et septembre ; pourtant, une zone d’un hectare environ restera accessible aux caravanes toute l’année. Et ce détail à son importance. Toute son importance même, pour les maires des communes concernées. « On a accepté cette installation en espérant qu’elle enrayera les installations illicites dont on est victime » explique Gilbert Gavignet, maire de Vaux. « Tout au long de l’année, un bon nombre de nos terrains sont occupés par des caravanes, de façon totalement illégale. Avec les dégradations et nuisances qui s’accompagnent. » L’idée est donc, avec cette nouvelle aire, d’absorber ces installations illicites sur un terrain d’accueil. Et forcément, pour se faire, ledit terrain doit être ouvert toute l’année…

Suivant ce même cheminement, le maire de Champvans-les-Moulins aura obtenu la création d’un merlon autour de la zone.  La voie communale qui longe l’aire d’accueil mène directement à son village et pour lui, il était essentiel « d’éviter les courants de fuite vers les communes. »

A noter, le projet, qui devrait aboutir en 2020, est estimé à 2,5 millions d’euros.  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

Fatima, la maman voilée s’exprime…

La mère voilée originaire de Belfort qui a déclenché malgré elle la sortie du RN  Julien Odoul au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté s'exprime dans un entretien au site islamophobie.net du collectif contre l'islamophobie en France. Elle souhaite que son fils "passe à autre chose" mais semble garder un goût amer de cette expérience... 

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Femme voilée au conseil régional : 90 personnalités demandent à Macron de condamner une « agression »

Ce mardi 15 octobre 2019, un collectif de 90 personnalités, dont l'acteur Omar Sy, demande "urgemment" à Emmanuel Macron de condamner "l'agression" dont a été victime la femme voilée prise à partie par un élu RN alors qu'elle accompagnait une sortie scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.21
pluie modérée
le 19/10 à 15h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1006.91 hPa
Humidité
96 %

Sondage