Grève à l'entreprise Fralsen à Besançon : "beaucoup d'efforts ont été demandés aux salariés"

Publié le 21/03/2019 - 12:03
Mis à jour le 21/03/2019 - 12:03

Avec 90% des employés en grève, l'entreprise Fralsen de Besançon, spécialisée dans les pièces microtechniques, tourne au ralenti depuis lundi 18 mars 2019. Les salariés espèrent des réponses rapides avec la reprise des négociations ce jeudi.

Fralsen
© google street view
PUBLICITÉ

« Le climat est tendu depuis un moment pour les salariés qui ont du mal financièrement à tenir les fins de mois », indique Adrien Fournier, délégué syndical CGT et employé outilleur-mécanicien chez Fralsen. « Beaucoup d’efforts ont été demandés aux salariés comme de venir travailler le samedi, des heures supplémentaires, participation à la mise en place de la norme ISO (Organisation internationale de normalisation)… », souligne-t-il.

« Tout le monde est motivé pour que la boite marche »

Le délégué CGT précise que malgré ses efforts demandés aux salariés, ces derniers ont « joué le jeu » : « Tout le monde est motivé pour que la boite marche ».

Les revendications principales des salariés :

  • Augmentation des salaires : demande des 1000 euros de la prime Macron avec 2% en plus sur le salaire pour tout le monde « pour filer un coup de pouce à tout le monde, car on tire la langue« , précise Adrien Fournier.
  • Des participations mutuelles (pour les non-cadres) plus avantageuses
  • Le droit à des jours enfants malades jusqu’à 14 ans (au moins trois jours /enfant /personne)

« S’il faut aller plus loin, on durcira la grève même si on aimerait que la direction entende les revendications rapidement », nous est-il précisé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.68
ciel dégagé
le 16/09 à 3h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1021.06 hPa
Humidité
90 %

Sondage