Hamon à 56,7 % en Franche-Comté

Publié le 29/01/2017 - 21:29
Mis à jour le 29/01/2017 - 22:06

Un peu plus de 30.000 Francs-Comtois se sont déplacés pour le second tour des Primaires Citoyennes ce dimanche 29 janvier 2017. Benoit Hamon arrive en tête des suffrages avec 56,7% et près de 17.100 voix.

 ©
©

Selon les résultats quasi définitifs  des 14.234 bulletins de vote exprimés sur l'ensemble des 51  bureaux de vote dudépartement du Doubs, Benoit Hamon obtient 56,79% des voix avec 8.084 suffrages.Manuel Valls obtient 43,21% à l'issue du second tour de ces primaires citoyennes avec 6.150 voix. 

On compte 4.047 voix d'écart entre les deux hommes sur 30.146 suffrages exprimés en Franche-Comté.

Résultats quasi-définitifs en cours de validation   

 

Votants

Benoit Hamon

Manuel Valls

Doubs

14.234

8.084  (56,79%)

6.150 (43,21%)

Jura

7.142

4302  (61,2%)

 

38,8% (2727 voix)

 

Haute-Saône

5.580

2820 (51,4%)

 

2668 voix (48,6%)

 

T. de Belfort

3.445

1891 (55,7%)

 

1504  (44,3%)

 

Franche-Comté

30.146

17.097 (56,7%)

13.049 (43,3%)


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

primaires citoyennes 2017

Nicolas Bodin (PS) : “On a le candidat plus à gauche et le candidat le plus à droite pour le second tour”

Le premier tour des Primaires citoyennes s’est déroulé ce dimanche 22 janvier 2017. Même si les résultats définitifs dans le Doubs ne sont pas encore tombés à 22 heures, pour Nicolas Bodin, premier secrétaire fédéral du PS du Doubs, « le centre de gravité du Parti socialiste est presque inexistant ».

Primaires citoyennes : Où voter dans le Grand Besançon ?

Vous souhaitez votez aux primaires citoyennes des 22 et 29 janvier 2017 ?Il faudra vous rendre  avec une pièce d’idntité (et un euro…)  dans le bureau de vote qui vous est attribué en fonction de votre inscription sur les listes électorales. Voici où voter si vous habitez les secteurs du Grand Besançon, Saint-Vit, Ornans, Quingey, etc.

Politique

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.41
couvert
le 14/04 à 0h00
Vent
1.68 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
92 %