Handball : Ema Cordier, Juliette Mairot et Léa Cuenot signent leur contrat à l'ESBF

Publié le 12/05/2021 - 16:37
Mis à jour le 12/05/2021 - 16:37

Suite à la constitution de l’équipe professionnelle, le club de l’ESBF et Tom Garnier, futur Responsable du centre de formation, ont travaillé pour continuer à perdurer la formation bisontine…

 © ESBF
© ESBF

Le club prône d’années en années la formation des joueuses de handball et c’est également une valeur qui lui est reconnu, à l’image des signatures de Juliette Faure, Lucie Granier et Clarisse Mairot en janvier dernier.

Un travail collaboratif a été mené entre Sébastien Mizoule, futur entraîneur de l’équipe professionnelle et Tom Garnier, futur entraîneur adjoint de l’équipe professionnelle et futur responsable du centre de formation, pour la progression du centre de formation de l’ESBF. 

À propos des joueuses :

Ema CORDIER, ailière droite née en 2003, est passée par le club de Val de Gray Handball avant de rejoindre l’ESBF en 2017. Joueuse d’1m68 et pensionnaire du pôle espoirs Bourgogne Franche-Comté ces quatre dernières saisons, elle intégrera le centre de formation de l’ESBF jusqu’en 2023. Elle sera la troisième ailière droite de l’effectif Ligue Butagaz Énergie, et poursuivra sa formation avec le centre de formation et le collectif N1. Ema suivra en parallèle du handball, un BTS SP32 au lycée Pergaud. 

Juliette MAIROT, née en 2003, est arrivée à l’ESBF en 2014 après avoir joué dans le club de HBC Marnaysien. Dans la continuité de son parcours au pôle espoirs Bourgogne Franche-Comté, la demi-centre d’1m71 intégrera le centre de formation de l’ESBF pour les deux prochaines saisons. Elle fera partie de l’effectif professionnel à l’entraînement et continuera d’apporter ses qualités de vitesse et d’explosivité au collectif N1. Juliette suivra des études en STAPS à l’université de Franche-Comté. 

Léa CUENOT, née en 2001 qui évolue au poste de pivot prolonge son contrat au centre de formation de l’ESBF. Après deux premières saisons au cours desquelles elle a effectué quelques apparitions avec l’équipe professionnelle, Léa poursuivra son cursus au centre de formation jusqu’en 2023. Ses progrès lui permettent de progresser dans la hiérarchie au poste de pivot, puisqu’elle sera la troisième à ce poste la saison prochaine avec l’équipe professionnelle. Elle poursuivra ses études en STAPS à l’université de Franche-Comté. 

En revanche, après être arrivée en 2018 au club de l’ESBF et avoir progressé durant deux années au centre de formation, l’ailière gauche Marie Louis n’est pas conservée. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Sondage – Pensez-vous que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris sont une bonne chose pour la capitale et la France ?

Cet évènement international qui se tiendra pendant du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024 à Paris est le sujet de nombreuses critiques et inquiétudes, comme c’était le cas avant les JOP de Londres, de Rio ou de Tokyo : transports en commun, eau potable, sécurité, prix des billets et des logements, pollution, impact sur la population parisienne, budget, gentrification, conditions des bénévoles, etc. Et vous, pensez-vous que les JOP à Paris sont une bonne chose pour la France ? C’est notre sondage de la semaine.

Été sportif à Besançon, entre actualité (JO 2024) et valeur sûre (Vital’été) !

PUBLI-INFO • Si nous parlons de sport d’ici à la fin de l’été, il y a de grandes chances que les jeux olympiques et paralympiques soient de la partie. Aussi, à Besançon, en plus de la réédition d’une valeur sûre, Vital’ été, les jeux olympiques et paralympiques s’invitent au travers du Club 2024. Suivez-moi…

Les jeunes nageurs de l’Alliance natation Besançon à la recherche de financements pour se rendre aux JO

Depuis deux ans, les jeunes nageurs bisontins se mobilisent en vue de réaliser leur rêve : rencontrer des champions olympiques aux Jeux de Paris 2024. En plus de leurs diverses actions, ils ont ouvert une cagnotte afin de terminer le financement de ce voyage de quatre jours à Paris à l’occasion des JO.

Le label club du GBDH passe à l’argent

Après une première distinction en bronze obtenue l’année dernière, le GBDH a eu la très bonne surprise de découvrir que son label club avait été revalorisé par la Ligue nationale de Handball le 17 mai 2024. En plus de ce label argent, le club se classe à la 2e place de ProLigue et à la 13e place des clubs Français (D1 & D2 confondues).

Sept danseuses classiques bisontines sélectionnées pour représenter la France

Après avoir franchi les épreuves régionales en mars 2024 à Besançon, plusieurs danseuses, élèves à la Galerie de la Danse, participaient, les 11 et 12 mai dernier, à Lyon, au concours national. Sept d'entre elles ont été sélectionnées pour représenter la France au concours européen et deux danseuses ont obtenu un prix.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.32
légère pluie
le 27/05 à 18h00
Vent
0.36 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
70 %