Alerte Témoin

Hausse des indemnités des élus régionaux : la polémique enfle

Publié le 17/02/2016 - 09:15
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:42

Lors de la séance plénière du 21 janvier 2016 à Dijon, l'assemblée régionale de Bourgogne Franche-Comté avait adopté un nouveau seuil d'indemnisation des conseillers régionaux sous la présidence de Marie-Guite Dufay. Définies en fonction des d'habitants et de la superficie du territoire, ces indemnités augmenteraient de 20%... Ce qui n'a pas plu à plus de 21 000 personnes ayant manifesté leur mécontentement via une pétition en ligne. 

dsc_3258.jpg
© damien poirier

La pétition a été remise ce mardi 16 février par une habitante de Saône-et-Loire à la présidente de la Région Marie-Guite Dufay. Celle-ci a annoncé qu'elle reviendrait sur la hausse des indemnités lors du prochain conseil régional qui se déroulera le 18 mars 2016. 

Réactions

François Sauvadet (UDI), président du Conseil départemental de Côte-d'Or et conseiller régional, avait déclaré à propos de la hausse des indemnités que "loin des priorités que devraient être la lutte contre le chômage, pour l’emploi et le développement économique, les bancs socialistes de Mme Dufay, dopés par la complaisance d’un Front National abstentionniste, ont indiqué par la voix du 1er Vice-Président récemment qu’ils ne souhaitaient pas revenir sur cette décision". 

Pour Sophie Montel (FN), conseillère régionale également, "Le groupe patriote soutient évidemment cette pétition, puisqu’il avait demandé en séance plénière du 21 janvier une baisse symbolique de 10% de ces indemnités. Marie-Guite Dufay et le président du groupe socialiste Jérôme Durain ont cherché à faire pleurer dans les chaumières sur le sort des "pauvres" élus que nous serions à leurs yeux, Mme Dufay poussant l’indécence jusqu’à déclarer que 2280 € bruts mensuels "ce n’est pas cher payé" pour des élus qui travaillent "dix heures par jour.""

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.73
    légère pluie
    le 14/08 à 21h00
    Vent
    1.04 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    86 %

    Sondage