Haut-Jura : protéger la biodiversité du site des 4 lacs malgré les nombreux visiteurs de l'été

Publié le 03/08/2021 - 09:40
Mis à jour le 20/08/2021 - 08:54

Chaque année, les visiteurs sont de plus en plus nombreux à se rendre sur le site des 4 lacs dans le Haut-Jura pour admirer la nature. Cependant, ces espaces doivent malgré tout être protégés. C’est pourquoi le Parc naturel régional du Haut-Jura et le Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté ont créé « une zone de tranquillité » jusqu’au  15 septembre, période de forte fréquentation.
 
 

 ©
©

Si cette fréquentation profite à la vie économique locale, elle demande cependant des adaptations afin de limiter les impacts sur les paysages, la ressource en eau, la biodiversité et de la qualité du cadre de vie, expliquent dans un communiqué commun le Parc naturel régional du Haut-Jura et le Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté.

Cette réflexion globale occupe depuis plusieurs années les Communes et Communautés de communes concernées, accompagnées par des partenaires tels que le Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté et le Parc naturel régional du Haut-Jura. Elles ont ainsi engagé une démarche de labellisation en Grand Site de France, qui devrait aboutir dans les années à venir.

"Une zone de tranquillité volontaire pour les milieux naturels et la faune"

Les acteurs locaux réfléchissent dès aujourd’hui à des solutions pour organiser les parkings, faire connaître la réglementation et mettre en place une zone de tranquillité volontaire pour les milieux naturels et la faune qu’ils abritent.

Celle-ci sera instaurée dès ce printemps, entre les lacs d’Ilay, du Petit et du Grand Maclu, incluant également l’ile de la Motte et les zones de rivage. Elle devrait permettre de préserver la quiétude sur un secteur regroupant des milieux naturels représentatifs du site (boisements, prairies, milieux humides, tourbières, berges des lacs).

"Au-delà des dépôts de déchets, la fréquentation accrue du site engendre un dérangement répété de certaines espèces animales en période de reproduction ou d’élevage des jeunes. Les espèces « remarquables » comme le faucon pèlerin ou le chat forestier, mais aussi les espèces dites plus « communes », sont concernées" explique Jean-Baptiste Strobel, animateur du site Natura 2000 du Complexe des 7 lacs.

"De nombreuses fleurs et mousses sensibles au piétinement, particulièrement sur les zones humides, bénéficieront également de cette mesure", complète Magali Crouvezier, chargée de missions au Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté.

Matérialisée par des banderoles, cette zone de tranquillité sera mise en place entre le 15 avril et le 15 septembre, période la plus sensible pour la faune. "Nous faisons appel à la civilité et au bons sens de chacun pour préserver ce patrimoine naturel remarquable et l’équilibre du site" demandent les élus des deux communes concernées. Et d'ajouter : "Le site des 4 lacs se prête en effet à la pratique d’un bon nombre d’activités dans un cadre incroyable, qu’il faut à tout prix préserver, tout comme la qualité des eaux des lacs, qui alimentent en eau potable dix communes.".

©

A retenir

Les promeneurs sont donc invités à rester sur les nombreux sentiers balisés, qui permettent de découvrir les plus beaux paysages du site. Pour rappel, les feux, le camping et la baignade sont strictement interdits. Dans un souci de quiétude de la faune, les activités nautiques sont également interdites (à l’exception des titulaires d’une carte de pêche) et il est fortement encouragé de tenir son chien en laisse.

Infos +

D’autres actions devraient suivre dans les prochaines années, avec pour objectifs, de mieux organiser la fréquentation pour en limiter les impacts et de mieux accueillir les visiteurs, en leur proposant notamment des outils de découverte des patrimoines du site.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Les 10 conseils du Codever pour randonner sereinement

Cet été, un randonneur averti en vaut deux. À l’approche des grands départs en vacances, le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) souhaite informer les touristes pour qu’ils profitent sereinement de leurs balades, à pied, à vélo, à VTT, à cheval, à moto, en quad etc… Que l’on crapahute en montagne, le long des côtes, en forêt, sur les sentiers ou les chemins, voici la charte de bonne conduite soumise par le CODEVER.

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Sécheresse 2023 : cinq communes de Haute-Saône reconnues en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 1er juillet 2024 publié au Journal Officiel du 2 juillet 2024, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes d'Avrigney-Virey, Bussières, Chenevrey-et-Morogne, et Thiénans pour les dommages causés par des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur la période de janvier à mars 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 29.66
partiellement nuageux
le 19/07 à 15h00
Vent
2.65 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
54 %