Haut-Jura : protéger la biodiversité du site des 4 lacs malgré les nombreux visiteurs de l'été

Publié le 22/04/2021 - 08:00
Mis à jour le 22/04/2021 - 15:10

Chaque année, les visiteurs sont de plus en plus nombreux à se rendre sur le site des 4 lacs dans le Haut-Jura pour admirer la nature. Cependant, ces espaces doivent malgré tout être protégés. C'est pourquoi le Parc naturel régional du Haut-Jura et le Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté ont créé "une zone de tranquillité" du 15 avril au 15 septembre, période de forte fréquentation.    

 ©
©

Si cette fréquentation profite à la vie économique locale, elle demande cependant des adaptations afin de limiter les impacts sur les paysages, la ressource en eau, la biodiversité et de la qualité du cadre de vie, expliquent dans un communiqué commun le Parc naturel régional du Haut-Jura et le Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté.

Cette réflexion globale occupe depuis plusieurs années les Communes et Communautés de communes concernées, accompagnées par des partenaires tels que le Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté et le Parc naturel régional du Haut-Jura. Elles ont ainsi engagé une démarche de labellisation en Grand Site de France, qui devrait aboutir dans les années à venir.

"Une zone de tranquillité volontaire pour les milieux naturels et la faune"

Les acteurs locaux réfléchissent dès aujourd’hui à des solutions pour organiser les parkings, faire connaître la réglementation et mettre en place une zone de tranquillité volontaire pour les milieux naturels et la faune qu’ils abritent.

Celle-ci sera instaurée dès ce printemps, entre les lacs d’Ilay, du Petit et du Grand Maclu, incluant également l’ile de la Motte et les zones de rivage. Elle devrait permettre de préserver la quiétude sur un secteur regroupant des milieux naturels représentatifs du site (boisements, prairies, milieux humides, tourbières, berges des lacs).

"Au-delà des dépôts de déchets, la fréquentation accrue du site engendre un dérangement répété de certaines espèces animales en période de reproduction ou d’élevage des jeunes. Les espèces « remarquables » comme le faucon pèlerin ou le chat forestier, mais aussi les espèces dites plus « communes », sont concernées" explique Jean-Baptiste Strobel, animateur du site Natura 2000 du Complexe des 7 lacs.

"De nombreuses fleurs et mousses sensibles au piétinement, particulièrement sur les zones humides, bénéficieront également de cette mesure", complète Magali Crouvezier, chargée de missions au Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté.

Matérialisée par des banderoles, cette zone de tranquillité sera mise en place entre le 15 avril et le 15 septembre, période la plus sensible pour la faune. "Nous faisons appel à la civilité et au bons sens de chacun pour préserver ce patrimoine naturel remarquable et l’équilibre du site" demandent les élus des deux communes concernées. Et d'ajouter : "Le site des 4 lacs se prête en effet à la pratique d’un bon nombre d’activités dans un cadre incroyable, qu’il faut à tout prix préserver, tout comme la qualité des eaux des lacs, qui alimentent en eau potable dix communes.".

©

A retenir

Les promeneurs sont donc invités à rester sur les nombreux sentiers balisés, qui permettent de découvrir les plus beaux paysages du site. Pour rappel, les feux, le camping et la baignade sont strictement interdits. Dans un souci de quiétude de la faune, les activités nautiques sont également interdites (à l’exception des titulaires d’une carte de pêche) et il est fortement encouragé de tenir son chien en laisse.

Infos +

D’autres actions devraient suivre dans les prochaines années, avec pour objectifs, de mieux organiser la fréquentation pour en limiter les impacts et de mieux accueillir les visiteurs, en leur proposant notamment des outils de découverte des patrimoines du site.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

Les jeunes producteurs de lait « kiffent » la filière Comté

"Savez-vous ce qui fait l’attrait de la filière comté pour les producteurs de lait ? Savez-vous pourquoi la filière conserve aujourd’hui un dynamisme d’installation en agriculture ? " Pour répondre à ces questions les jeunes agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté se dévoilent dans une série de vidéos #jekiffemafilierecomte

Enquête flore : tentez de repérer le narcisse des poètes

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

SNCF réseau lance un appel à projets pour l’environnement : 650.000 euros mobilisés

Dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, SNCF Réseau s’est engagé à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 M€. A ce jour, plus de 110 projets ont pu être réalisés, et un budget de 650 000 euros reste à mobiliser. Afin de tenir ses engagements, SNCF Réseau lance donc un appel à projets complémentaire pour une période de 5 ans. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 25 juin 2021 à 12h.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.64
partiellement nuageux
le 13/05 à 21h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %

Sondage