Haute-Saône : une pétition contre le spectacle d’un ours à Leffond

Publié le 07/08/2019 - 10:17
Mis à jour le 07/08/2019 - 10:17

Ce dimanche 11 août 2019, un montreur d’ours et son ours Valentin se produiront dans une fête médiévale à Leffond (70). Une pétition en ligne a été crée pour dénoncer et interdire ce spectacle. Elle comptabilise plus de 65 000 signatures.

 ©
©

Le montreur d’ours Frédéric Chasneau et son ours Valentin doivent intervenir ce dimanche 11 août à Leffond, petit village de Haute-Saône rattaché à Champlitte, lors de la fête médiévale.

Mais pour l’association Aves France, ce type de spectacle n’est autre que de « l’exploitation d’ours ».  Selon ses membres, même s’il n’est pas victime pas de maltraitance physique, l’ours subit « une autre forme de maltraitance : le non-respect des besoins biologiques et éthologiques de l’animal. »

En cause :

  • « La promiscuité avec l’homme. L’ours est un animal sauvage qui naturellement fuit l’homme. Le contact avec ce dernier l’empêche de développer un comportement normal pour son espèce. »
  • « Les conditions de transport sont inacceptables : ces animaux parcourent (pour les plus exploités) des dizaines de milliers de kilomètres dans des vans, des fourgonnettes ou des remorques pour être exhibés devant des spectateurs. En 2018, les ours de Frédéric Chesneau ont parcouru plus de 17000 kilomètres pour être exhibés dans ce genre de fêtes. »
  • «Les numéros de dresseurs : se hisser sur une poutre, sur un ballon, se jucher sur un vélo, se laisser approcher par le public pour une caresse… Sont des postures entrainant du stress et des douleurs physiques. »
  • « L’enclos, dans lequel l’ours ne peux en aucune façon vivre sa vie d’animal sauvage en parcourant son territoire sur plusieurs kilomètres, en chassant ses proies, en vivant pleinement la saison de la reproduction. »

Pour ces raisons, l’association a crée une pétition en ligne pour tenter d'interdire ce spectacle. Elle a recueilli, au 7 août 2019, soit quatre jours avant la fête médiévale, 65 600 signatures.

Le maire de Champlitte maintient le spectacle

Gilles Teusher, maire de Champlitte, est "en colère de voir autant d'imbécilités". S'il "reconnaît que la maltraitance animale peut exister, par exemple dans certains cirques, il n'y en a ici aucune : Frédéric a recueilli cet ours, qui était maltraité, et est son protecteur. C'est désormais un binôme, l'ours n'est pas battu, pas frappé, et prend plaisir à faire ses spectacles. En plus, il est maintenant conditionné au monde humain. Il n'est plus sauvage et se laisserait probablement mourir en pleine nature."

Et d'ajouter : "Si on écoute ces gens, on n'organise plus rien. La pêche sera interdite, la chasse aussi car les chiens courent dans les buissons, sans oublier le travail des chevaux dans les culture, les courses hippiques... Franchement, on va où ?"

Le spectacle est donc bien maintenu ce dimanche.

1 Commentaire

Un petit commentaire sur les propos du maire qui sont erronés : "Frédéric a recueilli cet ours, qui était maltraité, et est son protecteur." L'ours Valentin a été acheté dans un zoo alors qu'il était tout petit, et a été nourri au biberon. Jamais il n'a été question de maltraitance ! Monsieur le Maire, vous devriez revoir vos informations car visiblement, vous manquez d'arguments pour justifier la présence d'un ours dans une fête de village.
Publié le 7 aout 2019 à 11h05 par • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Société

Tourisme et nature : tout pour protéger le site des 4 lacs dans le Haut-Jura

Chaque année, les visiteurs sont de plus en plus nombreux à se rendre sur le site des 4 lacs dans le Haut-Jura pour admirer la nature. Cependant, ces espaces doivent malgré tout être protégés. C'est pourquoi le Parc naturel régional du Haut-Jura et le Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté ont créé "une zone de tranquillité" du 15 avril au 15 septembre, période de forte fréquentation.    

Les conditions pour être candidat aux élections départementales...

Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales, afin de renouveler les 95 conseils départementaux de la France. Les candidats et leur suppléant souhaitant se présenter à cette élection doivent se faire connaître en binôme (composé d’une femme et d’un homme) en préfecture entre le 26 avril et le 5 mai 2021.

Fin des 10 km le 2 mai et ouverture des terrasses mi-mai

L'exécutif prévoit de lever le 2 mai 2021 l'interdiction de s'éloigner de plus de 10 km de son domicile, d'alléger éventuellement le couvre-feu et de rouvrir à partir de mi-mai les terrasses, commerces non alimentaires et lieux de culture, avec des jauges réduites, a expliqué à l'AFP une source proche de l'exécutif.

Sécurité : des policiers supplémentaires en Bourgogne Franche-Comté d’ici fin 2021

Mise à jour • Dans le cadre de son déplacement sur le thème de la sécurité ce lundi 19 avril à Montpellier, le président de la République Emmanuel Macron a confirmé le déploiement de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires sur la durée du quinquennat. Zoom sur le nombre de postes attribués en Bourgogne Franche-Comté...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.44
ciel dégagé
le 23/04 à 15h00
Vent
5.04 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
23 %

Sondage