Horodateurs à Besançon : des dysfonctionnements constatés par les usagers

Publié le 16/01/2018 - 09:42
Mis à jour le 17/01/2018 - 11:11

La ville de Besançon met en garde les usagers sur la sélection du montant lors du paiement aux bornes ainsi que sur l'application "Whoosh". Un dysfonctionnement "rencontré au niveau national" serait en cause. 

 ©
©
  • La réforme du stationnement est en vigueur depuis ce 2 janvier 2018. Les tarifs n’ont "pas évolué à la hausse par rapport à 2017, mais l’insertion réglementaire de la redevance de stationnement à 35€ est venue compléter la grille tarifaire", précise la ville. 

"Cela implique qu’en cas d’inattention de l’usager au moment de la sélection de son tarif, cette évolution peut générer des paiements bancaires à 35€", souligne la ville. "Grâce aux différentes remontées des usagers du stationnement, la ville de Besançon a apporté quelques correctifs de paramétrages pour améliorer l’interface de paiement".

Les logiciels des 128 horodateurs de la ville ont été modifiés pour appliquer les nouvelles dispositions de la réforme. La collectivité invite cependant les usagers à la plus grande vigilance lors de la sélection du montant tarifaire tant sur l’utilisation d’un horodateur que sur l’application de paiement du stationnement Whoosh disponible sur les smartphones.

"Ce problème, aujourd’hui rencontré au niveau national, a été évoqué par la ville de Besançon en amont de la réforme. Les dispositions n’ont pas encore été correctement prises en compte par les prestataires", est-il précisé. 

"C’est pourquoi, la collectivité reste dans l’attente d’améliorations de l’ergonomie logicielle permettant une meilleure compréhension par l’usager. En attendant cette évolution, des stickers d’information seront apposés sur les machines à partir de ce mardi 16 janvier, pour inciter à la vigilance".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

La Bourgogne-Franche-Comté veut vous faire aimer à nouveau le train

Des offres pour l'été • La crise sanitaire a considérablement impacté  la fréquentation des trains et notamment celle des TER. Pour redonner l'envie aux voyageurs de prendre le train, la Région et SNCF TER ont décidé de mener plusieurs actions :  des milliers de petits prix dans tous les TER, un "Pass estival France entière" pour les jeunes et la promotion des destinations touristiques en France

Appel à projets pour l’environnement de SNCF : inscriptions jusqu’au 25 juin

Dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, SNCF Réseau s’est engagé à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 M€. A ce jour, plus de 110 projets ont pu être réalisés, et un budget de 650 000 euros reste à mobiliser. Afin de tenir ses engagements, SNCF Réseau lance donc un appel à projets complémentaire pour une période de 5 ans. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 25 juin 2021 à 12h.

RN 57 : des aménagements contre le stationnement illicite des poids lourds à Micropolis

Phase de test • En raison du stationnement régulier de poids lourds sur les bandes d’arrêt d’urgence de la RN 57 au niveau du diffuseur de Planoise, Grand Besançon métropole a décidé de réduire la largeur de l'accotement. 250 mètres de glissières de chantier seront mises en place pour une phase de test jusqu’en octobre.

« Un mois sans voiture »: Ginko lance un challenge à 34 personnes…

C'est parti ! 34 personnes ont été sélectionnées pour relever le défi du "mois sans voiture" lancé par Ginko et ses partenaires. Du 1er au 30 juin 2021, elles devront tester de nouvelles mobilités pour effectuer leurs divers trajets quotidiens. Carol Ambrosini, directeur marketing, clients et mobilités pour Kéolis Besançon Mobilité, nous en dit plus...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.25
peu nuageux
le 14/06 à 12h00
Vent
2.54 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
30 %

Sondage