Hydrogène : Dijon lance la conversion totale de ses bus et bennes à ordures

Publié le 15/12/2023 - 08:56
Mis à jour le 15/12/2023 - 08:44

La métropole de Dijon a réceptionné, jeudi, sa première benne à ordures ménagères (BOM) à hydrogène, lançant ainsi la conversion à cette énergie propre de l'ensemble de sa flotte de BOM et bus, une première en France.

 © Dijon Métropole
© Dijon Métropole

"99% des véhicules lourds circulant en Europe sont équipés de moteurs thermiques mais cette métropole a fait le pari de l'hydrogène", a lancé François Rebsamen, président de la métropole et maire PS de Dijon, devant un camion poubelles rutilant tout juste livré.

Dans les semaines qui viennent, après les tests nécessaires, deux BOM à hydrogène seront mises en service. Puis quatre autres en 2025-26 et, enfin, le reste des 42 BOM de la métropole de 165.000 habitants, d'ici à 2030. Parallèlement, 16 bus, également à pile à combustible à  hydrogène, doivent être livrés d'ici à fin 2024, avant le remplacement total, à plus long terme, de l'ensemble des 180 bus dijonnais.

"Avec nos deux premières BOM mises en service l'an prochain, nous serons déjà la plus importante flotte du genre en France", a souligné Jean-Patrick Masson, vice-président de la métropole.

"L'innovation prend du temps"

En France, l'hydrogène est encore balbutiant pour les véhicules lourds. La première BOM à hydrogène a été testée au Mans dès septembre 2021. Mais aucune flotte n'a encore été mise en service, en raison de nombreux déboires.

"L'innovation prend du temps", résume M. Masson. Les projets sont cependant nombreux. D'après les données compilées par l'association France Hydrogène, réunissant plus de 450 membres de la filière, plus de 140 BOM à hydrogène pourraient être déployées "d'ici quelques années", ce qui reste peu par rapport aux 12.000 BOM en service dans le pays.

4.200 tonnes de gaz carbonique de moins par an

Dijon fera de plus fonctionner ses BOM et bus à l'hydrogène vert, produit sur place par la chaleur dégagée par un incinérateur de déchets. "Les BOM seront alimentées par les déchets qu'elles vont collecter", a précisé M. Masson. L'hydrogène a certes "un coût", a reconnu François Rebsamen. Une BOM à hydrogène vaut trois fois plus que l'équivalent thermique, mais cela permettra d'éviter l'émission de 4.200 tonnes de gaz carbonique par an, soit l'équivalent de 58 millions de kilomètres en voiture.

L'hydrogène permet de plus une "plus grande autonomie" que l'électrique, dont les BOM coûtent environ un tiers de moins que celles à hydrogène. Mais le temps de recharge des batteries nécessiterait "une augmentation du nombre des tournées, donc des bennes, et l'embauche de personnel supplémentaire", selon M. Masson.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat approuve l’inscription de l’IVG dans la Constitution, le Congrès réuni lundi

Les sénateurs ont largement voté mercredi 28 février 2024 en faveur de l’inscription de l’IVG dans la Constitution en des termes identiques à ceux de l’Assemblée, assurant de ce fait une "liberté garantie" aux femmes d’avoir recours à l’avortement. Cette modification de la Constitution doit désormais être soumise au Congrès qui se réunira dès lundi à Versailles.

L’inscription de l’IVG dans la Constitution française sera-t-elle votée par le Sénat ?

Le Sénat se prononcera mercredi 28 février 2024 après-midi sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, un vote rendu très incertain par les réticences de la droite et qui pourrait bouleverser le calendrier parlementaire de la réforme. C'est l'étape la plus périlleuse de la révision constitutionnelle promise par le président de la République, Emmanuel Macron : l'exécutif ne pourra la faire aboutir sans un vote majoritaire des 348 parlementaires du Palais du Luxembourg.

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.41
couvert
le 01/03 à 15h00
Vent
3.63 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
63 %