Alerte Témoin

Il y a du nouveau du côté de France Bleu Besançon...

Publié le 02/09/2016 - 12:40
Mis à jour le 03/09/2016 - 09:31

France Bleu Besançon est la première radio dans le Doubs et en Haute-Saône avec 100 000 auditeurs quotidiens. Cette année, la radio fête son 30e anniversaire, l'occasion de réaliser quelques changements au sein de l'équipe, mais aussi dans les programmes avec l'objectif de "renforcer l'ancrage local", souligne Alexande Tandin, directeur de la station bisontine. 

30 ans déjà !

Après avoir été journaliste en radio puis l'un des créateurs de la chaîne I-Télé, Alexandre Tandin devient rédacteur en chef de France Bleu Alsace. C'est le 2 novembre 2015 qu'il prend ses fonctions à la direction de la station France Bleu Besançon. En parallèle, il fait participe aux réflexions autour de France Info, la nouvelle chaîne d'information gratuite diffusée pour la première fois jeudi 1er septembre 2016 sur le canal 29.

Un nouveau visage est également apparu au sein de l'équipe de cette radio : il s'agit de David Malle, journaliste à France Bleu au Mans. Après avoir passé six mois au sein de l'équipe de France Bleu Besançon, il y devient le rédacteur en chef en avril 2016. 

Une nouvelle grille des programmes pour "renforcer l'ancrage local" 

Qui dit nouveaux chefs, dit nouveaux programmes ! "Toute l'équipe de France Bleu Besançon que ce soit les journalistes, les techniciens, le personnel administratif, etc. a participé aux ateliers de réflexion de la nouvelle grille des programmes", nous explique Alexandre Tandin. "Il s'agissait de réfléchir à l'évolution de l'antenne et de renforcer l'ancrage local puisque France Bleu Besançon est la radio du territoire", ajoute-t-il. 

Au menu radiophonique : des rendez-vous quotidiens du matin au soir déjà connus des auditeurs, mais avec quelques changements.

A 6 h 45, du lundi au vendredi, France Bleu part à la découverte d'une commune en Franche-Comté.

7 h 15 : chronique "C'est bon à consommer" qui était auparavant nationale, mais qui devient aujourd'hui plus locale avec des infos pratiques comme où aller ses courses par cher par exemple.

7 h 45 : "C'est bon à savoir" avec une mise en avant des recherches effectuées par des chercheurs francs-comtois.

Au-delà de ses pages "magazines", la radio propose toutes les 10 minutes de l'information.

Entre 9 heures et 11 heures, pas de changement prévu. France Bleu Besançon souhaite toutefois redonner la parole aux auditeurs notamment dans l'émission "On cuisine ensemble" pour échanger, partager des recettes, des astuces, etc. 

Les "grandes nouveautés" 

Chaque matin, à 11 h 07, un nouveau jeu prend place dans le programme : "Qui saura garder ses points ?". Les auditeurs qui appellent le standard jouent au "grisbi" avec au départ 25 points, l'objectif étant de ne pas les perdre en répondant à quatre questions. 

De 12 heures à 13 heures, France Bleu Besançon met en lumière une personnalité de la région. 

A 16 h 15, Marie-Ange Pinelli et Thierry Eme animent l'émission "Le disque qui vaut le détour" dans laquelle ils proposent des idées de musique à écouter et à découvrir chez les disquaires locaux. Et à 16 h 30, les animateurs enchaînent avec "Le livre qui vaut le détour" sur le même principe. 

  • Consulter l'integralité de la grille des programmes quotidiens et les nouveautés sur www.francebleu.fr.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.4
    partiellement nuageux
    le 05/08 à 3h00
    Vent
    1.74 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    95 %

    Sondage