Inauguration d'une fresque pour les personnels du CHU de Besançon : "Elle représente toute l'admiration que nous vous portons"

Publié le 06/10/2021 - 15:13
Mis à jour le 06/10/2021 - 15:13

L’immense fresque colorée en hommage aux soignants et patients du CHU de Besançon signée du graffeur bisontin Nacle a été inaugurée ce mercredi 6 octobre.

Commencée fin août, Nacle a réalisé cette fresque de 50 mètres de largeur sur 8 mètres de hauteur en près de trois semaines en travaillant 8 à 10 heures par jour.

La fresque a été imaginée en hommage aux personnels du CHU. "Bien-sûr les soignants, qui sont les premiers auxquels on pense, mais aussi les administrateurs, le service technique, etc. Tous ceux qui rendent possible le bon fonctionnement de l’hôpital", précise Nacle. Sans oublier les patients : "cette fresque est aussi dédiée à tous ceux amenés à y passer un jour. Pour les naissances, les bobos, les décès… On est tous concernés par l’hôpital au final." D’où sa volonté "d’égayer le quotidien de tous ces gens avec de la couleur, un peu de gaieté et de culture, à la place d’un grand mur blanc", évoque Nacle.

"Cette fresque représente toute l'admiration que nous vous portons" a déclaré la directrice du CHU Chantal Carroger aux soignants présents lors de l'inauguration et d'ajouter à notre micro "Je le pense sincèrement, ça a été difficile pour tous, tout le monde a eu un engagement dans cette crise qui a duré (...)" - écouter la suite dans notre vidéo en début d'article

Des mains et des couleurs

La fresque est composée de mains en élément central. Des mains très réalistes en noir et blanc, un design "qui me caractérise pas mal", s'amuse l'artiste. Ces mains représentent celles du personnel hospitalier. L’une tient un scalpel, l’autre une seringue et une autre, une souris d’ordinateur. "Pour penser à tout le monde", sourit-il.

Inauguration de la fresque signée Nacle près du CHU de Besançon mercredi 6 octobre 2021. © Damien Poirier

Plus loin, une main âgée tiendra une main d’enfant. A côté, une autre se tend dans un geste d’aide, façon Michel-Ange. "La main, ça parle naturellement aux gens. Évidemment, chacun interprète comme il veut", assure Nacle.

Tout autour de ces mains, l’univers du graff s’anime : tags, lettrages, trame de photoshop, peintures métalliques dorées et argentées… "Des clins d’œil à la culture graffitis pure", dont Nacle est l’un des représentants locaux.

La plus grande fresque de l'artiste

Nacle, c’est l’un des grands noms du street-art en ville. Nombreux sont les Bisontins qui ont été marqués par ses portraits réalistes en noir et blanc dans les ruines de la Rhodiacéta, ou par ses fresques dans plusieurs quartiers de la ville – comme le Hulk sur le boulevard près de Maty, ou sa récente fresque à proximité du FRAC.

Peu étonnant donc que son nom soit apparu dans la tête d’Aline Chassagne, adjointe chargée de la culture à la mairie de Besançon, lorsqu’un projet de fresque au CHU a émergé. Une initiative que Nacle a tout de suite apprécié.

"J’avais déjà repéré ce grand mur, visible depuis la route et le tramway", dit-il en désignant les murs qui contournent l’héliport du CHRU, à quelques mètres des rails du tram. Ces murs servent désormais de canva à l’artiste, qui y peint la plus grande fresque qu’il ait jamais produite – près de 50 mètres de largeur sur 8 en hauteur.

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.41
légère pluie
le 22/05 à 21h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
78 %