Inondations : quelles sont les cotes d'alerte dans le Doubs ?

Publié le 18/03/2019 - 21:23
Mis à jour le 19/03/2019 - 15:02

Thème : l'Eau #1 •

À l'occasion de la journée mondiale de l'eau le 22 mars 2019, intéressons-nous aux niveaux des rivières et à la cote d'alerte qui est un indicateur des autorités pour décréter le niveau de vigilance dans "La questions (pas si) con" du jour. Quels sont les cotes d'alertes pour le Doubs, l'Allan et l'Ognon dans le département du Doubs ?

PUBLICITÉ

La crue est liée à l’augmentation de la quantité d’eau et donc le débit d'une rivière. L’importance de l’inondation dépend de :

  • la hauteur d’eau,
  • la vitesse du courant
  • la durée de la crue

Ces trois paramètres permettent de placer ou non un cours d'eau en vigilance selon quatre couleurs :

Vert :  pas de vigilance particulière requise

Jaune risque de crue ou de montée rapide des eaux n’entraînant pas de dommages significatifs, mais nécessitant une vigilance particulière dans le cas d’activités saisonnières et/ou exposées.

Orange : risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes.

Rouge :  risque de crue majeure. Menace directe et généralisée sur la sécurité des personnes et des biens

Les cotes d'alerte dans le Doubs

En principe, dans le Doubs  l’alerte est diffusée lorsqu’un des seuils suivants est atteint ou dépassé selon  :

  • Allan 2, 30 m à Courcelles les Montbéliard
  • Doubs 3, 60 m à Voujeaucourt ou 4, 20 m à Besançon
  • Loue 1, 50 m à Ornans
  • Ognon 0, 80 m à Montessaux (70) ou 2, 20 m à Bonnal

À Besançon

Depuis 2008, le Plan de prévention des Risques d’Inondation (PPRi) du Doubs définit les réglementations à la construction de certaines zones. Il est une référence pour le Plan Local d’Urbanisme. La ville de Besançon a bénéficié d’un Plan d’Actions et de Prévention des Inondations 2014-2016 intégrant la réalisation d’ouvrages de protection du centre-ville contre les inondations.

 

  • DISPOSITIF D'ALERTE TÉLÉPHONIQUE AUTOMATIQUE BISONTIN

À Besançon, la Ville a mis en place un dispositif permettant d'avertir en simultané par téléphone des milliers de Bisontins d'un risque ou d'un danger pour la population bisontine (inondations, phénomènes météorologiques, pollution...). Il suffit de s'inscrire sur le site internet de la ville.

Les crues historiques dans le Doubs

Dates

Bassins concernés et cote maxi observée

Périodes de retour

Janvier-février 1910 : crues historiques observées sur quasiment tout le territoire métropolitain

Doubs : 9, 50 m à Besançon

> à 100 ans

Juin 1953 : crue historique de la Loue

Loue : 3,20 m à Ornans Doubs : 7,30 m à Besançon

/

10-20 ans

Mai 1983 : forte crue de printemps due à des précipitations quasi permanentes pendant 2 mois

Doubs : 5,54 m à Voujeaucourt / 7,54 m à Besançon Allan : 3,80 m à Courcelles-les-Monbéliard

Loue : 2, 42 m à Ornans

10 ans / 20 ans

5 ans

/

Février 1990 : particulièrement importante dans le Pays de Montbéliard, résultat de la concomitance d’une forte pluviométrie et de la fonte du manteau neigeux

Allan : 4,43 m à Courcelles-les-Montbéliard

Doubs : 5,84 m à Voujeaucourt / 7,76 m à Besançon Loue : 2,22 m à Ornans

Ognon : 3,25 m à Bonnal

> à 20 ans

20 ans / 20-50 ans

> à 20 ans

Décembre 1995 : crue de la Loue

2,62 m à Ornans

/

Février 1999

Doubs : 5,44 m à Voujeaucourt / 7,06 m à Besançon Allan : 3,93 m à Courcelles-les-Montbéliard

5- 10 ans / 10 ans

5 ans

Mars 2006 : crue provoquée par une forte pluviométrie et la fonte du manteau neigeux

Doubs : 5,27 m à Voujeaucourt / 7,10 m à Besançon Allan : 4,06 m à Courcelles-les-Montbéliard

Loue : 2,27 m à Ornans Ognon : 3,03 à Bonnal

5 ans / 10 ans

10 ans

/

5 ans

Août 2007 : particulièrement importante dans le Pays de Montbéliard en raison de la crue vicennale de l’Allaine et de la Bourbeuse (affluents de l’Allan) et décennale du Gland (affluent du Doubs)

Doubs : 5,06 m à Voujeaucourt / 6,33 m à Besançon Allan : 3,74 m à Courcelles-les-Montbéliard

> à 5 ans

> à 5 ans

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

2.000 arbres bientôt abattus : des accès de la forêt de Chailluz temporairement interdits

Dépérissement des forêts communales • Selon des études de terrain de l’Office National des Forêts (ONF) 2 000 hêtres, sapins et épicéas en forêt de Chailluz vont devoir faire l’objet d’un abattage sécuritaire dès cet automne et pour l’hiver à venir. Face à l'urgence de la situation, un arrêté municipal interdit temporairement l’accès du public aux secteurs les plus touchés de la forêt de Chailluz et des collines.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.63
nuageux
le 13/11 à 3h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
97 %

Sondage