Insee : plus de 17.000 habitants supplémentaires en Franche-Comté

Publié le 29/12/2014 - 14:26
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:14

Selon une enquête menée par l’Insee, entre 2007 et 2012 la population de la Franche-Comte? compte 17.014 habitants en plus. La croissance de la population est la plus forte dans les communes de moins de 1.000 habitants qui regroupent 36 % de la population franc-comtoise. Besançon et Belfort  enregistrent une forte baisse du nombre d’habitants…

Au 1er janvier 2012, la population de la Franche-Comte? s’e?le?ve a? 1 175 684 habitants, soit 1,9 % des 63.375.971 habitants de France me?tropolitaine.

Des disparités entre la ville et la campagne

Les quatre de?partements de la re?gion gagnent des habitants er

avec cependant des disparite?s. Avec 531 062 habitants au 1 janvier 2012, le de?partement du Doubs est celui qui en gagne le plus (+ 11 000 par rapport a? 2007). La population de la Haute-Sao?ne s’e?le?ve quant a? elle a? 239 750 habitants soit un gain de 2 550 habitants. Le Jura compte de?sormais 260 932 habitants, soit 2 000 habitants en plus. Enfin, la population du Territoire de Belfort s’e?tablit a? 143 940 habitants, soit 1 500 de plus qu’en 2007.

Presque 90 % des communes de la re?gion comptent moins de 1 000 habitants et concentrent 36 % de la population. Parmi ces communes, 37 % posse?dent entre 200 et 499 habitants. A? elles seules, ces communes repre?sentent 15,6% de la population franc-comtoise. 84 communes ont moins de 50 habitants soit 0,3 % de la population re?gionale. La commune d’Urtie?re dans le Doubs est la plus petite commune de Franche-Comte? avec 8 habitants. Les communes de 50 a? 99 habitants repre?sentent 1,5 % de la population franc-comtoise, celles entre 100 et 199 habitants 5,5 %, et les communes entre 500 et moins de 1000 habitants 13,4 %.

Baisse de la population à Besançon et à Belfort

Dix des onze communes de plus de 10 000 habitants de Franche-Comte? perdent en effet des habitants entre 2007 et 2012. Seule la commune d’Audincourt dans le Doubs en gagne (+ 200 habitants). Saint-Claude dans le Jura enregistre la baisse la plus forte de la re?gion (- 1 100 habitants en 5 ans). La baisse de la population dans les villes-centres de Besanc?on et de Belfort profite aux communes situe?es a? la pe?riphe?rie. Ainsi Besanc?on et Belfort perdent des habitants alors que leur communaute? d'agglome?ration en gagne.

Forte augmentation de la population au Grand Charmont, Valdahon et Morteau 

Parmi les communes de 5 000 a? moins de 10 000 habitants, Grand-Charmont, Valdahon et Morteau connaissent les plus fortes augmentations en valeur absolue et Luxeuil-les-Bains, Gray et Bethoncourt les plus fortes diminutions.

Parmi les communes de 1 000 a? 3 500 habitants, trois communes sur quatre ont gagne? des habitants en cinq ans. Entre 2007 et 2012, la population a le plus augmente? dans les communes de Foucherans (+ 353), Pirey (+ 306) et Granges- Narboz (+ 295) et le plus diminue? dans les communes de Saint-Loup-sur-Semouse (- 400), Salins-les-Bains (- 244) et l’Isle-sur-le-Doubs (- 189).

Une croissance inférieure en Bourgogne

Entre 2007 et 2012, la population de la re?gion augmente de 17.014 habitants soit une progression de 0,3 % en moyenne par an. Cette croissance est infe?rieure a? la moyenne de la France me?tropolitaine (+ 0,5 % par an) mais aussi a? celle des re?gions limitrophes d’Alsace (+ 0,35 %) et de Rho?ne-Alpes (+0,9%). Elle est en revanche supe?rieure a? celle de la Lorraine et de la Bourgogne (+ 0,1 %) tandis que la Champagne Ardenne enregistre un tre?s le?ger recul.

(Source : INSEE recensement de la population - Agne?s Boudaquin, Charlotte Loup)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

“La question n’est pas uniquement la défense des droits, mais aussi leur promotion” (Amnesty International)

Du 17 au 20 mai 2024, l’hôtel de Ville de Besançon accueille l’exposition "We want to break free*". Elle sera ensuite déplacée à la médiathèque Pierre Bayle jusqu’au 1er juin. Sébastien Tüller, responsable de la commission orientation sexuelle et identité de genre d’Amnesty International, nous en parle…

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

À Besançon la boutique “L’air de rien” ferme ses portes

Ce mercredi 15 mai 2024 les autocollants "déstockage massif" et "avant cessation d’activité" sur la vitrine de la boutique bisontine L’air de rien interpellent. Située au 8 rue des Granges, la boutique avait reçu en 2023 le prix du meilleur commerce indépendant de Bourgogne – Franche-Comté mais s'apprête pourtant à baisser définitivement le rideau.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.88
légère pluie
le 23/05 à 15h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
89 %