Instants Gourmands : plongeon dans le moyen-âge avec la cuisine du Calice Enchanté

Publié le 26/08/2022 - 11:08
Mis à jour le 26/08/2022 - 11:14

Parmi les exposants des Instants Gourmands, le stand médiéval d’Eva et Michel, restaurateurs du Calice Enchanté propose aux passants de découvrir une cuisine authentique qui interpelle.

Remparts de château fort, bannières, costumes d’époque… le stand d’Eva Oberson et Michel Riedle ne passe pas inaperçu dans les allées de Granvelle lors des Instants Gourmands. Les deux Bisontins proposent d’y déguster leur cuisine médiévale composée de ragout, casse-croûte, terrines, planche de charcuterie et desserts. 

Mais alors qu’est-ce que la cuisine médiévale ? Eva nous répond : « Il s’agit d’une cuisine équilibrée mais gourmande pleine de parfums et d’épices, assez différente de la cuisine européenne ». Eva tient également à en préserver l’authenticité en sélectionnant avec soin ses aliments : « je compose avec beaucoup de produits frais, locaux et de saison ». Exemple frappant avec le pain au levain, réalisé avec une farine qui provient d’un producteur travaillant uniquement sur une meule de pierre. La viande y a également sa place, « elle est généralement très fondante car elle mijote longtemps ». 

 Un ancêtre chevalier et une grand-mère cuisinière

La passion d’Eva est le fruit d’un savant mélange entre un ancêtre maître forgeron fait chevalier et une grand-mère cuisinière. La Bisontine a su conjuguer les deux pour en faire sa passion et la faire partager « c’est également pour les gens une façon de rentrer dans l’histoire par la petite porte ». 

Des bières et vins médiévaux en dégustation

Pour les plus réticents, il est également possible grâce aux tickets dégustation des Instants Gourmands de goûter des bières et des vins de type Hypocrass, un vin médiéval aux épices recommandé par le médecin Hippocrate lui-même.

De l’avis d’un client, la cuisine médiévale est une belle découverte : « cela me donne même bonne conscience car il y a beaucoup de légumes et peu de féculent, également peu de gras, de sel et de sucre ».

Pour vous faire votre propre avis, le stand est à découvrir dans les allées des Instants Gourmands de Granvelle jusqu’au 28 août. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Une « révolution végétale » est en cours place de la Révolution à Besançon…

C’est l’un des principaux ilots de chaleur du centre-ville de Besançon : la place de la Révolution. De novembre 2022 à mars 2023, une grande concertation invite les riverains et commerçants de cette grande place minérale à s’exprimer pour la végétaliser tout en tenant compte des nombreuses contraintes… 

J’ai testé pour vous une « nocturne » aux Jeux de la Comté à Besançon

Où peut-on jouer aux jeux de société à Besançon ? Une question que je me suis posé dès mon arrivée dans la ville cet été. Heureusement, je n’ai pas eu à chercher bien loin, puisque les Jeux de la Comté, magasin spécialisé situé rue Battant, m’a immédiatement parlé de leurs nocturnes, organisées chaque vendredi soir. L’occasion parfaite de tester, pour vous, l’une d’entre elles !

Château du Clos de Vougeot : une 4e édition internationale pour le championnat du monde de l’œuf en meurette

Les 8 et 9 octobre prochains, le célèbre château du Clos de Vougeot, à quelques kilomètres de Dijon, accueillera la 4e édition du championnat du monde de l’œuf en meurette. Des chefs locaux et internationaux seront présents. L'événement sera accessible au public.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.81
nuageux
le 06/10 à 12h00
Vent
2.44 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
84 %

Sondage